Lakers

Les Lakers chutent en 11ème place à l’Ouest : nouvelle défaite, nouvelle gamelle, cette fois à Memphis

LeBron James

Après la vilaine défaite des Lakers à New Orleans, on attendait une équipe de Los Angeles plus concentrée sur le parquet des Grizzlies. Et bien dommage pour nos attentes, la crise continue dans la cité des anges…

Un pas en avant, douze pas en arrière. Un pas en avant ? Douze pas en arrière. Voilà qui peut résumer, en surface, le rythme proposé par Luke Walton et ses hommes depuis quelques temps, eux qui ont pourtant besoin de montrer nettement plus de régularité dans leurs efforts pour tenter de prolonger leur saison à la mi-avril. Il y a quelques jours, en sortie de All-Star Break, LeBron et ses boys donnaient espoir aux habitants de Los Angeles en battant les Rockets alors qu’ils étaient menés de près de 20 points. On se disait alors, avec deux déplacements aisés sur le papier, que la machine se mettrait en route. Que sans Anthony Davis chez les Pelicans, ni Jaren Jackson Jr chez les Grizzlies, il y avait de la place pour une petite série de 3 victoires. De quoi faire flipper les copains du Top 8, tout simplement. Bah non. Non seulement les Lakers ont chié à New Orleans, mais en plus ils ont été incapables de vaincre Memphis cette nuit. Une double-défaite déprimante pour les fans de la franchise et le staff californien, qui ne sait plus vraiment où donner de la tête pour redresser le navire. Qu’est devenue la cylindrée qui déroulait à l’automne ? Par où commencer afin de tenter un push ultime ? Et d’où vient cette situation insupportable ? Les questions sont nombreuses, les soupirs tout autant, et les adversaires de Brandon Ingram et compagnie se régalent en l’emportant devant tant d’hésitations. Ce lundi, encore une fois, il y avait du rab pour les détracteurs des Lakers.

La défense ? Totalement absente, Joakim Noah se permettant de nous faire une mixtape made in 2012 pour le plus grand plaisir des fans des Bulls. Survolté par la venue de LeBron dans sa ville, le Français était au sommet de son art, à dégainer le pistolet sur un jumpshot et à crosser JaVale McGee pour dunker avec la faute. Oui, on a bien écrit ça en 2019. C’est dire le rempart des Lakers, qui a laissé un peu tout le monde prendre feu à Memphis. LeBron, en tête de file, a continué sur son mode passif-agressif du match à New Orleans avec une activité plus que douteuse. Certes, les plus curieux d’entre vous regarderont la feuille de stat et verront un triple-double bien copieux, mais il ne reflète en rien l’impact du King qui, sur bien des aspects, n’était pas le meilleur homme du match dans sa propre équipe. Ingram, par exemple, a continué sur sa belle forme du moment en scorant à outrance… mais au milieu de pas grand chose. Un banc famélique (7 points), une cohésion d’équipe proche du néant, et tout ça sous les ordres d’un coach qui avait davantage l’air de vouloir changer de job qu’autre chose, quand vous mélangez tout ça et donnez à une équipe comme celle de Memphis la possibilité de bouffer un gros marché, la sanction est immédiate. Mike Conley et Jonas Valanciunas ont été superbes de précision et d’intelligence balle en main, baladant la défense adverse comme sur un pick-up d’été contre des enfants. Et au final, c’est donc une nouvelle défaite pour les Lakers, qui fait plus mal que jamais au classement.

Car oui, pendant ce temps-là, ce sont les Wolves qui se sont imposés contre Sacramento et ont donc pris la 10ème place des Lakers à l’Ouest. Heureusement que LeBron et sa bande retournent à la maison, pour jouer les Pelicans… puis les Bucks. Y’a une forte odeur de fumée dans Los Angeles, attention si Magic met la main sur les explosifs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top