Raptors

Masai Ujiri à fond derrière la Basketball Africa League : le continent regorge de talents à découvrir

Masai Ujiri excuses

Dans un an, la BAL verra le jour.

Source image : YouTube

Il y a quelques jours, la NBA annonçait le lancement d’une ligue professionnelle en Afrique, à partir de 2020, intitulée Basketball Africa League. Un projet ambitieux et prometteur que Masai Ujiri, actuel GM des Raptors, soutient à fond.

Dans moins d’un an, si tout se passe bien, l’Africa League verra le jour. En collaboration avec la FIBA, elle regroupera douze équipes issues de différents pays africains comme le Nigeria, le Maroc, l’Angola, l’Egypte ou encore le Sénégal. Pour la toute première fois, la NBA va donc lancer une ligue professionnelle hors de l’Amérique du Nord, preuve de sa volonté de développer le basket à l’échelle internationale. Cette décision a, depuis, fait pas mal réagir et les échos sont positifs. Interrogé à propos de la création de cette BAL, Masai Ujiri a été plus qu’élogieux envers cette initiative. Selon lui, le continent africain disposerait de beaucoup de joueurs talentueux qui ne demanderaient qu’à être découverts. Leur talent serait, carrément, semblable à celui du Camerounais Joel Embiid et à celui de Giannis Antetokounmpo, dont les parents sont Nigérians. C’est ce que le GM des Raptors a déclaré à Anthony Tollivieri d’ESPN, il y a deux jours.

« Vous voulez me faire croire, qu’avec le développement du basket en Afrique et ce qui va s’ensuivre, il n’y a pas deux gars comme eux sur le continent ? Il y en a beaucoup. Il sera juste question de développement des terrains, des ligues, des programmes et d’encourager la jeunesse. La NBA réalise un magnifique travail. Nous devons faire encore plus. »

Masai Ujiri, d’origine nigériane, a toujours été très impliqué dans le développement du basket sur le continent africain, étant notamment à l’origine de l’organisation Giants of Africa, fondée en 2003. C’est donc tout naturellement qu’il valide et soutient le projet de la BAL, d’autant plus qu’il est bien placé pour évoquer le talent présent en Afrique, le Camerounais Pascal Siakam explosant cette saison sous les couleurs de ses Raptors. En plus de Spicy P, Giannis ou encore JoJo, la NBA dispose de nombreux autres joueurs issus de ce continent, de Salah Mejri à Al-Farouq Aminu, en passant par Bismack Biyombo ou encore Gorgui Dieng. L’Africa League est donc une super initiative qu’il faut encourager. De plus, il ne faut surtout pas manquer d’ambition car cela en vaut la peine.

« Vous devez être ambitieux car le talent est présent. Le talent est l’une des choses les plus difficiles à obtenir. Si vous ne l’avez pas, c’est une toute autre histoire et vous essayez de faire quelque chose à partir de rien. Mais le talent est partout et je pense que c’est quelque chose de spécial. »

Désormais, il faudra attendre 2020 avant de pouvoir profiter de cette Africa League. Pour l’heure, nous nous délecterons volontiers des performances de talents d’origine africaine déjà présents en NBA comme Joel Embiid, Pascal Siakam ou encore Giannis Antetokounmpo. En espérant que ce continent ne cesse de se développer et qu’il soit en mesure de nous offrir des spécimens du même niveau, dans quelques années.

Sources texte : Real GM, ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top