Equipes

Objectifs de fin de saison – édition Washington Wizards : quelle galère pour trouver un objectif qui tienne la route

beal wizards - pari

Allez, on va dire qu’ils jouent une place en Playoffs.

Source image : NBA League Pass

Avec un peu plus de 20 matchs à jouer et un All-Star Break bien mérité, les 30 franchises de la NBA vont devoir aborder la fin de la saison régulière avec des objectifs précis. Lesquels ? On se pose justement dessus pour chaque équipe, en tentant de dessiner la dernière ligne droite. Tout de suite : les Washington Wizards.

  • Bilan actuel : 24 victoires – 34 défaites

Vous voulez un résumé de la saison des Wizards ? C’est simple, c’est une saison à la Wizards, avec des résultats bipolaires, des blessures WTF, des tensions, des rumeurs, des transferts dont un devenu légendaire, des mecs qui sortent de nulle part… bref, un vrai bordel comme on a l’habitude de voir du côté de Washington. On ne va pas revenir sur tout en détail car ça prendrait des plombes mais sachez que les Wizards nous régalent encore une fois cette année, même si ce n’est pas pour les bonnes raisons. Car niveau bilan, on est bien loin des ambitions affichées par la franchise de la capitale. 24 victoires pour 34 défaites au moment du All-Star Break, et une pauvre onzième place dans la faible Conférence Est. Qualifiés en Playoffs à quatre reprises lors des cinq dernières saisons, les Sorciers sont aujourd’hui mal partis pour accrocher le top 8. Et le symbole ultime de tout ça, c’est bien évidemment John Wall. Prolongé pour quatre ans et 170 millions de dollars à l’été 2017, le meneur star des Wizards a joué seulement 32 matchs depuis le début de la saison à cause d’une blessure au talon, ce qui explique forcément un peu les résultats médiocres de son équipe. Mais surtout, il s’est pété le tendon d’Achille en glissant chez lui début février. La poisse ultime pour lui et Washington.

  • Objectifs de la fin de saison

Alors comment dire, est-ce qu’il y a vraiment un objectif pour Washington concernant le reste de la saison ? Les Wizards sont dans le ventre mou de la Conférence Est et il n’y a pas grand chose à espérer. Allez, on peut dire qu’ils sont encore en course pour les Playoffs. Malgré un bilan décevant de 24 victoires pour 34 défaites, il reste un espoir de participer à la postseason, mais c’est uniquement parce que les Wizards évoluent au sein de la Conférence Est. Le dernier qualifié à l’heure actuelle, à savoir Detroit, possède un bilan de 26 succès pour 30 revers, et Washington n’a finalement que trois matchs de retard sur les Pistons. De plus, les Sorciers ont un calendrier plutôt abordable alors bon, pourquoi pas. Enfin, il faut avouer que les arrivées de Bobby Portis et Jabari Parker au cours de la deadline (en échange d’Otto Porter Jr.) sont plutôt intéressantes quand on voit leurs débuts dans la capitale.

  • Le joueur à surveiller : Bradley Beal

Dans le chaos qui règne à Washington cette année, il y a un mec qui fait le taf soir après soir et qui mérite beaucoup de reconnaissance. Son nom ? Bradley Beal évidemment. Malgré les résultats décevants de son équipe, l’arrière des Wizards réalise sa meilleure saison en carrière sur le plan individuel, avec des statistiques de 25,1 points, 5,1 rebonds et 5,4 caviars par rencontre. Il a ainsi participé à son deuxième All-Star Game il y a quelques jours, une récompense archi-méritée. La façon dont il a pris les choses en main en l’absence de John Wall a impressionné beaucoup de monde, et Beal va désormais tout faire pour porter son équipe jusqu’en Playoffs. Il y a quelques semaines, il avait d’ailleurs annoncé une qualification. Ce n’est pas gagné mais on peut compter sur lui pour enchaîner les grosses perfs jusqu’à la fin de la saison régulière.

  • Calendrier restant

calendrier wizards1 calendrier washington2

Positionnés à la place du con, les Wizards vont tenter désespérément d’accrocher les Playoffs, mais ne comptez pas trop dessus quand même. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top