All-Star Weekend

Giannis Antetokounmpo a tout tenté sur ce All-Star Game : 38 points et 11 rebonds à 17/23, il ne manquait plus que la victoire

Beaucoup l’avaient annoncé, Giannis Antetokounmpo avait tout pour enflammer le bouquet final du All-Star Weekend 2019. Auteur de 30 pions à 14/17 pour son tout premier match des étoiles en 2017, le Greek Freak est le candidat ultime pour être le héros de ce genre de match et le voir endosser le rôle de « capitaine d’équipe » ne pouvait que teaser un match de mammouth du jeune franchise player des Bucks…

Et il n’aura finalement manqué que de quelques détails pour que Giannis ne mette la main sur le trophée de MVP de la rencontre. Peut-être même que tout se sera joué… lors de la Draft des All-Stars, le gamin ayant préféré miser sur un cocktail copains/jeunesse/internationaux sympathique mais moins roublard que le squad dessiné en face par LeBron James. Le début de match était pourtant conforme à nos attentes puisque, bien aidé par un festival de air-défense, le freak allait inscrire ses douze premiers points sans rater un seul tir et ce en l’espace de quelques minutes, nous laissant aller à quelques utopiques espérances du style « et s’il nous faisait un match à 50 points à 25/25 au tir ? ». Du dunk, du dunk et encore du dunk, sans opposition la plupart du temps (tout le temps), mais la preuve que l’un des objectifs de Giannis était clairement l’obtention du trophée de MVP. Un trophée dont il restera le favori pendant un long moment, au fur et à mesure de ses tomars convertis sans mal, de ses imitations parfaites de la Statue de la Liberté sur un alley-oop avec rebond offert par Stephen  Curry, et même de ses tirs du parking (2/6 hier pour le chef de chantier le plus connu du Wisconsin). La Team Giannis faisait la course en tête, ni Paul George, ni Steph Curry et encore moins Kyle Lowry ou Kemba Walker ne daignait lui contester le rôle de leader…

Puis on en revient à cette fameuse Draft, puisque la fin du troisième quart puis toute la dernière période furent l’occasion pour LeBron James, Damian Lillard et surtout Kevin Durant de revenir souffler dans les bronches de la Team Giannis, avant de repasser définitivement devant pour aller chercher un victoire sans stress. Pas de stress y’a Point S, mais surtout pas de stress pour KD au moment d’aller chercher son trophée d’homme du match, au nez et à la pas d’barbe donc de son adversaire du soir, trop tendre pour résister au démarrage viril de la Team LeBron. A l’arrivée le Grec s’arrêtera à 38 unités, à 17/23 quand même, 11 rebonds et 5 passes, quasiment toutes pour son bro’ Khris Middleton, parce que le gamin était aussi là pour faire croquer les copains et avec le sourire. Un coup dans l’eau donc pour un joueur qui finira – forcément – un jour par être le MVP de ce genre d’évènement, tant le délire du All-Star Game semble être fait pour lui, tant tout ça a également l’air de le faire kiffer comme un gosse. Sûrement parce que… c’est encore un gosse ?

Match quasi-parfait pour Giannis Antetokounmpo, ne manquait plus que la victoire. Mais une chose est sûre, le Giannis à 50 points sur un All-Star Game on arrive en courant, et dire que le gamin n’a que 24 ans, et dire qu’on a l’impression d’écrire cette phrase trois fois par semaine.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top