Raptors

Jeremy Lin négocie son buyout et se rapproche des Raptors : c’est comme sauter d’un tank à une Ferrari

Jeremy Lin

Attention à l’hyperthermie quand même.

Source mage : YouTube

On le savait sur le départ à Atlanta, les Hawks ont décidé d’accélérer le processus en négociant un buyout avec Jeremy Lin qui devrait en profiter pour rejoindre les Raptors. Ça fait quoi de passer d’un cancre à un major de promo en quelques heures ? Demandez donc à Linsanity.

Arrivé à Atlanta pendant l’été pour prendre sous son aile le jeune Trae Young, l’ancien phénomène des Knicks semble être arrivé au bout de sa transmission de savoir avec le cinquième choix de la dernière draft. En effet, déjà placé sur le banc pour donner plus de responsabilités au rookie, Jeremy Lin semblait trouver le temps long en Géorgie. A 30 ans, il semble avoir encore beaucoup de choses à apporter à une équipe même s’il lui sera difficile de retrouver le niveau qu’il avait à New York ou chez les Nets après sa terrible blessure au genou. Plutôt que de continuer à anéantir son bilan en carrière, les Hawks ont donc décidé de laisser le point guard proposer ses services à un contender pour le titre et c’est donc vers le Canada qu’il devrait se tourner pour gonfler la rotation des Raptors selon Adrian Wojnarowski d’ESPN.

« Le meneur des Hawks, Jeremy Lin, est en train de finaliser un buyout lui permettant de signer avec les Toronto Raptors selon les propos de ses agents à ESPN. Les agents Jim Tanner et Roger Montgomery devraient terminer de remplir les documents du buyout dès ce lundi selon eux, et Lin pourrait signer avec les Raptors dès le milieu de semaine. »

Avec près de 13,8 millions de dollars prévus sur son contrat cette saison, Atlanta n’a pas réussi à obtenir de contrepartie intéressante avant la deadline ou plutôt la franchise ne souhaitait pas stopper sa politique de tanking avec la venue d’un nouveau joueur trop important. Du coup, le buyout est la solution idéale pour rester au-dessus du minimum salarial tout en garantissant quelques défaites en plus jusqu’à la fin de la saison. A l’inverse, Toronto va pouvoir s’offrir un bon back-up pour Kyle Lowry et ce au minimum vétéran sans aucune obligation pour l’avenir. Avec cette signature, les ambitions de Masai Ujiri et des Raptors sont claires : les Canadiens veulent remporter le titre dès cette année et ainsi tenter de convaincre Kawhi Leonard de poser définitivement ses valises au royaume de Drake. Le fit est excellent pour Lin qui tournait à 10,7 points, 3,5 passes et 2,3 rebonds de moyenne avec les Hawks cette saison. D’autant qu’il a déjà quelques bons souvenirs dans le feu Air Canada Centre où il s’était offer les Raptors grâce à un game winner le propulsant en pleine Linsanity à l’époque des Knicks. Il devrait se partager les minutes en sortie de banc avec Fred VanVleet qui vient justement de se blesser pour les trois prochaines semaines au minimum. Comment on dit timing parfait en mandarin ?

Encore un beau move de la part des Raptors qui ont des allures de superteam à l’Est. Même si les Bucks sont légèrement devant au classement, les Canadiens sont encore en passe d’améliorer leur record de victoires sur une saison datant de l’année dernière avec 59W amassées sur le chemin des Playoffs. Mais qu’on ne s’y trombe pas, Toronto a enfin compris que l’important était d’être performant aux mois de mai et juin, pas avant le All-Star Break.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top