Celtics

Nouvelle désillusion pour les Celtics : défaite après avoir eu 28 points d’avance, ambiance à Boston…

Jayson Tatum
Source image : NBA League Pass

Si la défaite face aux Lakers ce jeudi était frustrante, celle de ce samedi l’était probablement encore plus. Menant de 28 points à la maison, les Celtics ont trouvé le moyen de perdre face aux Clippers : belle doublette californienne en 48h…

Dans le Massachusetts, perdre face à une équipe de Los Angeles est limite un blasphème quand on connaît l’histoire qui unit Boston à la cité des anges. Ensuite, dans la catégorie des blasphèmes, il y a une défaite face à une équipe de Los Angeles en menant de plus de 15 points, au TD Garden. Là, déjà, si ça arrive une seule fois dans l’année c’est tendu. Mais alors faire ça deux fois dans la même semaine…? Autant s’habiller en jaune et violet en plein Boston avec une pancarte Larry Bird is overrated au-dessus de sa tête. C’est pourtant la prouesse qui a été réalisée par la troupe de Brad Stevens sur ces deux derniers jours, en laissant successivement Rajon Rondo puis Doc Rivers ruiner les espoirs des habitants de Beantown. Les Lakers, jeudi soir, avaient réalisé l’improbable en revenant de près de 20 points de retard pour finalement s’imposer au buzzer. Sachant que l’équipe de BronBron était en pleine crise, c’était suffisamment choquant ainsi. Mais deux jours plus tard, cette nuit donc, ce sont les Clippers qui se sont ramenés à Boston et ont choqué le public local, en revenant de 28 points de retard. La première mi-temps ? Un véritable rêve pour les Celtics, menés par Al Horford, Gordon Hayward et Kyrie Irving notamment. Sauf qu’en un claquement de doigts, le rêve s’est transformé en cauchemar, pour la plus grande tristesse des gens qui s’étaient ramenés dans leur arène avec l’espoir de passer une bonne soirée.

Déjà, il y a eu le genou droit de Kyrie, touché. Apparemment sans énorme gravité, cette blessure a tout de suite jeté un petit froid dans le TD Garden, ne sachant pas si le meneur allait encore avoir des pépins aux cannes. Mais alors ce qui suivra sur le parquet derrière… De Montrezl Harrell à Landry Shamet en passant par Patrick Beverley et Danilo Gallinari, les Clippers vont se serrer les coudes et montrer que le tanking n’est pas prévu pour aujourd’hui. Un petit 70 à 38 en seconde période, transformant la salle en véritable église parfumée de huées. Incapables de produire leur basket, les Celtics vont rentrer dans un hero ball inefficace, alors que le mouvement de balle était prioritaire précédemment. Pas la bonne méthode pour battre des pitbulls comme ceux de Los Angeles, qui vont construire sur le manque de confiance de Boston pour renverser la vapeur. Et en terminant le business proprement dans le dernier quart-temps, les Clippers vont ponctuer une bien troublante semaine pour Marcus Smart et compagnie. Que penser aujourd’hui ? Comment réagir ? Il y a peu, les Celtics étaient le talk positif de toute la Ligue, avec des succès à la pelle et un rythme trouvé collectivement. Aujourd’hui, même s’il ne s’agit que de deux défaites, le groupe vient de passer 10 jours dans des petites rumeurs autour d’Anthony Davis, Kyrie Irving est peut-être blessé pour quelques temps et Los Angeles est venu s’imposer deux fois en écrasant des avances pourtant bien larges. Bon, bon, il doit bien y avoir une bonne nouvelle dans le lot : déplacement chez les Sixers pour leur prochain match…

Le karma n’a pas l’air de sourire du côté de Boston en ce moment. Peut-il basculer à tout moment ? Oui. Mais les deux dernières défaites font mal, très mal au moral. En croisant les doigts pour que Kyrie ne soit pas sérieusement blessé, sinon le point d’exclamation sera tout vu sur cette sale semaine.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top