Rockets

James Harden lâche un nouveau récital, un de plus : 44 points à 15/26 sur les Suns, rien de bien exceptionnel en somme

James Harden

C’est quand un gars score 44 points et qu’on réagit par un « bof »… qu’on se rend compte que le gars a vraiment placé la barre très très haute depuis deux mois.

Source : Twitter - @NBAonTNT

James Harden va bien finir par lever le pied, le retour de Chris Paul va lui enlever un peu de responsabilités en attaque, et de toute façon il ne peut pas tourner à 40 points indéfiniment. Lol, et James Harden n’a pas de barbe pendant qu’on y est.

Chris Paul ou pas Chris Paul, et que ce soient les Warriors, les Suns ou le PSG en face, James Harden est un putain de pyromane que seules les flammes excitent. Et quoi de mieux qu’une rencontre face aux Suns pour briller encore un peu plus, la story était évidente. La défaite et la contre-performance du 1er février face aux Nuggets (30 points pour Ramesse, bouh la honte) était à rayer des souvenirs pour le squad de Mike D’Antoni, et encore plus pour le Barbu qui avait à cette occasion lâché l’un de ses deux seuls matchs à moins de 35 pions depuis le… 15 décembre. Allez, ramenez-vous les Soleils, on va voir à quel point vous êtes nuls. Le résultat de cette rencontre entre une victime toute désignée et un lion privé de steak depuis 48h ? On vous laisse faire le constat vous-même…

44 points à 15/26 au tir dont 5/13 du parking et 9/11 aux lancers, 8 rebonds, 6 passes, 3 steals et 1 contre en 38 minutes

Ce qui saute aux yeux ? Bah c’est que c’est propre. Pas de 5/20 du parking, pas trop de ballons paumés à trop vouloir en faire, juste du James Harden dans le texte, quelques step-backs et les lancers qui vont bien pour quasiment équilibrer le bilan à l’extérieur et continuer à engranger les wins dans une conférence qui ne pardonnera aucun écart cette saison encore. L’autre info de la nuit à Phoenix ? Mis à part le fait que The Beard a comme prévu essuyer ses groles sur les joueurs de Kokoskov ? Le nouveau bon match de Kenneth Faried, comme un poney dans l’eau à Houston dans un système de jeu qui lui ressemble, à base de course, d’explosivité et d’après-shampoing. L’excellence du barbu, le retour de Chris Paul, la renaissance du phénix Faried, et donc une cinquième place transitoire avant d’aller chercher, c’est l’objectif, le podium de l’Ouest le plus vite possible. Tout rentre dans l’ordre à Houston, ça aura pris le temps mais on y arrive.

Nouvelle perf énorme de James Harden, nouveau réveil où le voir inscrire 44 points n’étonne absolument plus personne. On en connaît même qui sont blasés quand il ne dépasse pas les 50, c’est dire le niveau d’excellence auquel le MVP en titre nous a habitué cette saison…

stats suns

stats rockets

stats rockets

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top