Bucks

Les Bucks tâtent le terrain pour transférer Thon Maker : qui va mordre à l’hameçon ?

Pêche

Il faudra faire preuve de patience pour attraper Thon Maker.

Source image : pixel2013/domaine public (CC0) via pixnio.com

La deadline approche à grands pas et, logiquement, les rumeurs vont bon train. Dans le Wisconsin, il se murmure que les Bucks seraient ouverts aux propositions concernant Thon Maker, bien loin de se sentir comme un poisson dans l’eau dans le système de Mike Budenholzer.

Bien installés au sommet de la Conférence Est avec un bilan de 38 victoires et 13 défaites, les Bucks se portent très bien et n’ont pas spécialement besoin de toucher à leur effectif. Cependant, ils restent à l’écoute des offres, notamment si elles sont susceptibles de renforcer leur banc. Certains joueurs s’y trouvant possèdent effectivement une belle valeur marchande. Ainsi, ce n’est pas étonnant si le nom de Thon Maker revient souvent dans les rumeurs de transfert ces derniers temps. L’intérieur de 21 ans, frustré par sa situation, avait exprimé il y a une dizaine de jours sa volonté d’être envoyé ailleurs afin de jouer davantage. Il faut dire que, cette saison, il tourne à un peu moins de 5 points et 3 rebonds de moyenne, en 12 minutes de temps de jeu. En concurrence avec Ersan Ilyasova et D.J. Wilson pour récupérer les minutes laissées par Brook Lopez, le pivot titulaire des Bucks, le Soudano-Australien n’a jamais réussi à faire son trou dans la rotation de Mike Budenholzer. Pourtant, il possède du talent et est capable de nous gratifier de belles performances, en témoigne son match face au Jazz où il avait compilé 15 points et 5 rebonds en une vingtaine de minutes, début janvier. Malheureusement, cela n’arrive que trop rarement et les dirigeants de Brew City commencent à perdre patience avec le dixième choix de la Draft 2016, véritable énigme de cette cuvée.

Pour réussir à attirer Thon Maker dans leurs filets, les franchises intéressées devront tout de même proposer de quoi séduire Milwaukee. Le garçon, drafté à 19 ans et qui n’est pas passé par la case lycée, possède beaucoup de potentiel. Il faut tout de même se rappeler que Thon était présenté, il y a quelques années, comme un joueur au profil unique, capable de dribbler, shooter et se déplacer comme un ailier, malgré une taille de 2,16m. Les principaux doutes à son sujet concernaient sa défense et son physique, bien trop frêle pour lutter face aux mastodontes de la Grande Ligue. Et à ce niveau, les observateurs ne se sont pas trompés… Malgré tout, Thon reste encore jeune et c’est pour cela que les Bucks n’ont pas l’intention de le brader. Reste désormais à savoir qui voudra tenter le pari et qui sera le plus offrant. En toute honnêteté, on aurait adoré qu’il finisse dans la même équipe qu’O.J. Mayo, mais ce dernier n’a malheureusement pas remis les pieds en NBA depuis 2016, et son infraction au règlement anti-dopage… Que c’est cruel.

Pour l’heure, l’aventure de Thon Maker à Milwaukee fait plouf et risque bien de finir en queue de poisson puisque l’intérieur serait sur le point d’être échangé. Ce qui ne serait pas une si mauvaise idée afin de donner un second souffle à sa carrière. Jusqu’à présent, les Bucks n’ont, en tout cas, pas démenti ni cherché à noyer le poisson. Affaire à suivre, donc…

Source texte : Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top