Lakers

Ça chauffe aux Lakers : défaite à Golden State, embrouille entre Luke Walton et certains joueurs, ça promet pour la suite

Luke Walton

Le cirque de L.A. dans ses œuvres !

Source image : NBA League Pass

Privés une nouvelle fois de LeBron James la nuit dernière, les Lakers se sont inclinés sans surprise face à Golden State. Mais au vu du scénario de la rencontre, Luke Walton et ses hommes ont de quoi avoir des regrets. Et visiblement, ça a chauffé dans les vestiaires après le match…

Quand vous perdez face à une armada composée de Stephen Curry, Klay Thompson, Kevin Durant, Draymond Green et DeMarcus Cousins, il n’y a pas vraiment de quoi baisser la tête. Il y a tellement de talent en face que la défaite est logique. C’est un peu comme lorsque vous perdez un match de coupe le dimanche après-midi face à une équipe qui évolue une voire deux divisions au-dessus. Personne ne s’attendait à voir les Lakers l’emporter à l’Oracle Arena la nuit dernière étant donné que LeBron James était une nouvelle fois absent. Le King, pourtant de retour face aux Clippers il y a quelques jours où il a joué pas moins de 40 minutes, était cette fois-ci laissé au repos, comme si Los Angeles savait que cette rencontre allait de toute manière se terminer par une défaite. Sauf que voilà, les hommes de Luke Walton ont fait plus que rivaliser avec les Warriors. A l’image du match de Noël, où ils avaient réussi à l’emporter largement malgré la sortie sur blessure du King, les Lakers ont encore une fois mis en difficulté le double champion en titre, en manque d’énergie et d’intensité. Sous l’impulsion de Brandon Ingram, Rajon Rondo et surtout un vrai effort collectif, Los Angeles a pris jusqu’à dix points d’avance au milieu du troisième quart-temps. C’était la soirée parfaite et on commençait sérieusement à croire en une victoire inespérée du côté de Cité des Anges. Et puis tout s’est écroulé comme un château de cartes.

Suite au dunk énorme de DeMarcus Cousins sur la tronche de Kyle Kuzma, les Lakers n’ont plus vu la lumière du jour. Cette action a enflammé l’Oracle Arena, et Golden State a terminé la rencontre comme un rouleau compresseur en plantant un 44-20 à son adversaire. Score final, 115-101, merci, au revoir. Perdre de la sorte est forcément un peu plus dur à avaler pour les Lakers et Luke Walton avait particulièrement les nerfs. Dans les vestiaires après la rencontre, le coach des Lakers aurait pointé du doigt l’égoïsme de certains vétérans pour expliquer la chute vertigineuse de son équipe dans ce match. Et ces derniers n’auraient pas du tout apprécié, en particulier Michael Beasley et JaVale McGee. C’est Dave McMenamin d’ESPN qui nous rapporte cette information. D’après cette source, aucune altercation physique n’a eu lieu mais Beasley et McGee auraient répondu en critiquant les rotations de Walton cette saison. A la recherche de la bonne formule et pas aidé non plus par les nombreuses blessures, le coach des Lakers a souvent modifié son cinq et les minutes ont beaucoup varié pour certains joueurs. C’est le cas par exemple pour Beasley, tandis que McGee a lui perdu sa place de titulaire au poste de pivot, qui est désormais occupée par Ivica Zubac. Ce n’est donc pas surprenant de retrouver ces noms-là, d’autant plus qu’un climat de tension règne aujourd’hui à Los Angeles, non seulement à cause des mauvais résultats mais aussi à cause de toutes ces rumeurs à l’approche de la trade deadline (certains fans des Lakers ont même chanté « We want Thompson » durant le match). C’était chaud donc, mais les choses se seraient calmées assez rapidement.

Une altercation verbale en sortie de défaite, ce n’est pas la première fois que ça arrive. Par contre, cet épisode ne va clairement pas aider Luke Walton, qui semble être de plus en plus menacé et qui montre encore une fois qu’il ne possède pas totalement le contrôle. Il sait qu’il est sous pression et on peut donc comprendre sa frustration, mais on sent bien qu’il n’est pas forcément respecté au sein de son vestiaire.

warriors lakers

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top