Knicks

Les Knicks ont désormais le pire bilan de toute la NBA : un plan exécuté à la perfection

Knicks
Source image : Montage Reddit

Aujourd’hui est un grand jour pour les fans des Knicks. Pourquoi ? Parce que dans la quête d’un pur avenir, l’armée dirigée par David Fizdale a touché un bout de son objectif : être la pire équipe de toute la NBA cette saison.

Notez bien cette date, et tatouez-la sur votre front si vous en avez même besoin. Nous sommes le mercredi 30 janvier 2019, il est précisément 05h23 au moment où ces lignes sont écrites, et la franchise new-yorkaise est parfaitement positionnée pour se frotter les mains dans quelques mois. Depuis le nettoyage réalisé cet été par les décisionnaires de Gotham, on savait que la saison des Knicks serait un tanking magistral à gérer sous plusieurs parties, mais entre le savoir et l’exécution il y avait un sacré pas. On en venait presque à douter de Fizdale, le trouvant un peu trop énergétique pour une équipe ayant la défaite comme objectif. Mais malin comme il est, Dave nous a tout de suite rassuré en enchaînant les revers à un rythme très sérieux.Seulement 3 victoires depuis le 1er décembre, niveau tanking on est en tête-à-tête avec un professionnel. Non seulement les défaites sont nombreuses, mais en plus elles sont dégueulasses. Ce qui permet aux fans des Knicks les plus patients de vivre ce mercredi 30 janvier avec une vive émotion, car le travail de longue-haleine tenu par Fizdale couplé avec les révolutions des autres nous mène au point suivant. Entre la double-victoire des Cavs cette semaine et celle des Suns le 13 janvier (la dernière des Knicks était le 5), New York possède désormais le pire bilan de toute la Ligue. Et ça, quand tu veux obtenir un pur choix de Draft en juin prochain, c’est idéal.

Couverture

C’est assez idéal de se rapprocher du All-Star Break et d’avoir cette casquette de loser ultime. Pourquoi ? Déjà car, pas de surprise, tu es dans une merde sportive noire mais tu annonces clairement que tu veux mettre de la hype dans tout ce bordel cet été. Que ce soit Zion Williamson, R.J. Barrett, Cam Reddish ou un autre freak du genre, le peuple du Madison Square Garden va pouvoir se palucher sur la pépite de demain. Ensuite car, sauf cataclysme, le management de New York va dégraisser au maximum son effectif, en vendant un peu tout ce qui se fait d’expérimenté sur le marché. Enes Kanter, Courtney Lee, ça malheureusement c’est un peu trop compétitif et capable pour rester sur les parquets, donc on va gentiment faire ses valises. Pour peu que Steve Mills et Scott Perry se démerdent bien, les Knicks pourraient tout à fait récupérer du pick de Draft contre ce genre de came. Maintenant, il va falloir être bon et rester sérieux jusqu’en avril. Car là va être le plus dur. Des équipes comme les Suns, les Hawks, les Bulls ou même les Grizzlies pourront potentiellement viser le haut de la lose, ce qui demandera un effort colossal de la part des Knicks. Quand tu as 9 de tes 13 derniers matchs à domicile et que ton spot de Playoffs peut se jouer à trois fois rien, mieux vaut éviter de prendre la confiance à domicile et remporter des matchs à la con. Pour le moment, tout est bien géré, on passe bientôt au post-All-Star-Break et on met les bouchées doubles pour se retrouver podium grand minimum à la Loterie NBA de mai prochain.

Allez les gars, tenez bon. Pour le moment c’est un 10/10 de la part des juges, qui voient Cleveland et Phoenix se permettre des idioties en plein milieu de saison. Chers Knicks, vous êtes en train de bien agir, donc pas de connerie soudaine. On y est presque Zion, on y est presque !

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top