Warriors

DeMarcus Cousins n’est pas surpris par son bon retour : il ne risque pas d’être surpris non plus quand il va rafler une bague

kings demarcus cousins

Le retour de DMC et son intégration aux Warriors se passent à merveille !

Source Image : Youtube

Cinq matchs se sont écoulés depuis le retour de DeMarcus Cousins à la compétition avec les Warriors. Et bien entendu, ça fait déjà cinq victoires pour Golden State. Toujours plus forts, toujours plus imbattables, les Dubs représentent l’escouade ultime avec l’apport de Boogie, et les doutes qui existaient à son sujet avant son retour se sont évaporés assez rapidement.

Quelqu’un avait-il imaginé un jour que les Warriors seraient moins bons avec DeMarcus Cousins ? Oui, c’est possible. La galère pour revenir d’une énorme blessure, son adaptation au sein du système de GS, l’attitude avec laquelle il allait se présenter sur le parquet… autant de variables qui pouvaient faire douter sur la capacité de Cousins à s’intégrer. Et pourtant, en seulement deux semaines depuis son retour face aux Clippers, DMC vient de balayer les incertitudes d’un revers de la main et a montré une chose : il est là pour tout casser et gagner le plus possible. Et dans le même temps, les Warriors sont devenus un enfer à défendre, eux qui étaient déjà indéfendables. Avec 15,2 points, 7 rebonds et 3,6 passes de moyenne, le pivot pose des petites statistiques en comparaison à ce qu’il produisait habituellement. Mais il faut bien prendre en compte qu’il prend huit tirs de moins par match que lors de son passage à New Orleans, qu’il ne joue que 21,8 minutes en moyenne et qu’il évolue avec d’autres superstars autour de lui, ce qui implique qu’il doit partager plus le ballon qu’auparavant. Pour continuer dans les chiffres, DMC possède une réussite au tir très correcte sur ses cinq premières rencontres : 49 % et surtout un énorme 54 % à trois points avec un peu plus de deux tentatives par match. Cependant, ce qui est peut-être le plus impressionnant dans son retour reste les phases défensives où il se concentre et donne l’impression d’être très impliqué, une preuve du bon état d’esprit dont il fait preuve. Boogie est donc bien revenu, et son intégration est déjà presque optimale, comme il l’explique à Anthony Slater de The Athletic.

« J’ai beaucoup travaillé donc non, je ne pense pas que mon bon retour soit une surprise. En ce qui concerne l’intégration à l’équipe, j’en ai parlé plus tôt, c’est une équipe pleine de joueurs talentueux au QI basket élevé. On forme une équipe de QI élevés, c’est facile d’être sur la même longueur d’onde et de jouer de la bonne manière. »

Boogie sur la même longueur d’onde que ses coéquipiers et son coach, c’est sûrement ça le plus beau coup des Warriors cette saison. Parce qu’avec un Cousins qui va revenir petit à petit et monter en température, on pourrait vraiment avoir droit à l’escouade la plus mortelle de l’histoire. La plus grosse interrogation actuelle est désormais celle-ci. Comment l’ancien des Kings va-t-il progresser et à quelle vitesse ? Parce que si on sent qu’aujourd’hui il est en forme et semble à l’aise sur le terrain, il est impossible de prévoir à quel rythme il va retrouver son plafond et au final, à quelle hauteur ce plafond se situe. Des questions qui n’inquiètent pas plus que ça Golden State, capable d’être imbattable même sans le joueur qu’on voit évoluer actuellement, mais qui concernent plutôt le joueur. En effet, il y a de bonnes chances qu’il quitte Oakland dès le mois de juillet pour une franchise qui lui offrira un plus grand rôle et surtout un meilleur salaire qu’une mid-level exception. Mais alors à quoi pourra-t-il réellement prétendre ? Au max et un statut de franchise player qu’il méritait avant sa blessure au vu de son immense talent et de sa saison incroyable à un niveau MVP ? A voir mais aujourd’hui, mettre l’avenir de sa franchise sur le dos de DeMarcus reste un pari risqué. C’est ce pourquoi il a dès à présent 32 matchs plus les Playoffs (qui seront sûrement longs à GS) pour convaincre les autres general managers de la ligue de parier sur sa tête cet été. Gros test en vue donc pour lui et son tendon d’Achille.

En attendant de le revoir au top du top, c’est avec un grand plaisir qu’on revoit DeMarcus Cousins s’amuser sur un terrain de basket. Parce qu’honnêtement, voir ce grand gaillard artiller de loin et s’éclater en jouant avec Stephen Curry et Kevin Durant, ça réchauffe le cœur après les terribles images de sa blessure il y a quasiment un an jour pour jour.

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top