Knicks

Le plan des Knicks pour récupérer Anthony Davis : l’allier à… Kevin Durant cet été ?

Kevin Durant
Source image : Bleacher Report

Une superstar qui souhaite partir ? Les Knicks ne sont jamais très loin. Anthony Davis a annoncé ses désirs, la franchise new-yorkaise veut donc mettre en place un plan d’attaque diabolique pour cet été…

Et alors pour ceux qui connaissent les Knicks depuis quelques années, prenez votre popcorn, faites péter la ceinture et installez-vous confortablement. Non pas qu’on veuille affirmer illico presto qu’aucune superstar ne viendra à New York dans les cinq prochaines décennies, loin de là quand on sait que la majorité des joueurs en NBA rêvent de dire qu’ils évoluent au Madison Square Garden 41 fois par saison. Simplement, entre les rêves du management et la réalité du terrain (et du proprio), on a souvent terminé désabusés et à côté de la plaque. Le dernier moment où ça s’est ambiancé assez sérieusement…? C’est quand Derrick Rose, Joakim Noah et Courtney Lee sont arrivés en ville. Et on se souvient du résultat final. Aujourd’hui, les choses sont différentes, donc peut-être que l’issue sera aussi différente. Reprenons point par point. Anthony Davis, ce lundi, a annoncé aux Pelicans et publiquement qu’il souhaitait quitter sa franchise de toujours, via un transfert. Immédiatement, plusieurs équipes se sont retroussées les manches et ont été catapultées en pole position afin de récupérer la star de New Orleans : Lakers, Celtics cet été, Clippers ou autres, chacun y va de sa petite source, de son petit rapport en interne. Mais chez Yahoo Sports, on a tenu à mettre en avant la piste des Knicks, eux qui pourraient offrir quelques perles aux Pelicans et persuader AD de rester. L’info est donnée par Chris Haynes, qui espère faire strike, en affirmant que New York est mieux placé que Boston dans la course au monosourcil. Niveau sportif, c’est tendu à justifier, mais niveau timing ça s’entend, puisque les Celtics ne peuvent faire de trade avant cet été pendant que les Knicks pourront préparer un package venu d’une autre planète.

La base, évidemment, serait la suivante pour entamer l’apéritif : le 1er tour de Draft 2019 des Knicks, Kristaps Porzingis, peut-être même Kevin Knox et/ou Frank Ntilikina, sans oublier Courtney Lee afin de faire la balance au niveau salarial. Quand on sait que les Pels ont été très clairs avec les Lakers, en demandant au minimum Lonzo Ball, Kylz Kuzma, Ivica Zubac et un pick de Draft, ce ne serait pas étonnant de voir les Knicks obtenir ce genre de fax dans la semaine. L’avantage pour New York ? Vu la saison de merde proposée par David Fizdale et ses hommes, le choix de Draft devrait être bien placé, dans une cuvée qui fait vibrer pas mal de monde. Les Pelicans seraient alors, potentiellement, en possession d’une pépite qui pourrait aller plus loin que tous les jeunes copains des Lakers rassemblés dans le même package. Il y a aussi de l’intérêt pour le potentiel de Knox, celui de Frank également, sans parler de Porzingis qui était à un niveau All-Star lorsqu’il était sur ses deux jambes. Mais avant de poursuivre, nous allons tendre une éponge aux fans des Knicks, qui doivent probablement hurler à la mort en imaginant perdre autant de pièces pour un scénario incertain, celui de voir Anthony Davis prolonger à New York. Si l’intérieur a affirmé que tout en haut de sa liste se trouvait la possibilité de gagner sur le court, moyen et long-terme, pas sûr que transférer la moitié de la franchise et foutre Spike Lee dans le coffre sera un bon moyen d’être compétitif avec les Knicks, même dans la Conférence Est.

Et c’est là que tout le génie (lol) de la franchise pourrait impacter l’avenir d’Anthony Davis. En effet, comme on le sait depuis quelques temps maintenant, la pression est mise sur Kevin Durant avec un objectif simple, faire en sorte que l’ailier porte le maillot new-yorkais la saison prochaine. Opération séduction massive, grandes affiches lors de sa venue à l’automne, KD a nié en masse les rumeurs de sa potentielle venue dans Gotham mais le management local sait qu’il faudra se pointer à l’heure en juillet, dès que l’ailier sera disponible. Car si la franchise parvient à attirer Anthony Davis dans ses filets ? Là ce sera très clairement différent dans la tête de nombreux joueurs, qui pourront alors concevoir les Knicks différemment de ces dernières années : il y a une superstar sur place, il y a le Madison Square Garden, il y a la possibilité de réaliser quelque chose d’unique, moi aussi je veux ma part du gâteau. Tout cela reste, évidemment, basé sur des suppositions de la taille de l’Empire State Building. Mais discrètement, New York aimerait bien se retrouver dans une position salariale où le jeu de domino suivant serait lancé : obtenir Anthony Davis, récupérer Kevin Durant, et pourquoi pas forcer Kyrie Irving à revenir sur sa décision de prolonger à Boston. On n’oublie pas la daronne de LeBron, un siège à la Maison-Blanche et les codes nucléaires en bonus.

Folie ? Oui. Mais on n’est pas fan des Knicks si on ne vit pas d’un peu de folie. Il existe un scénario dans lequel Anthony Davis et Kevin Durant retournent la Conférence Est. Il est loin, très loin, c’est au management de s’en rapprocher le plus possible : bon courage…

Source : Yahoo Sports

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. Pat chewin

    29 janvier 2019 à 14 h 25 min at 14 h 25 min

    des perles? des vraies perles?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top