Suns

Chamaillerie de bac à sable entre Devin Booker et Gorgui Dieng : Phoenix ne sait plus quoi inventer pour garder ses fans éveillés

Devin Booker

Pas content l’ami Devin Booker.

Source image : NBA League Pass

Le MLK Day, c’est terminé. Plus besoin d’honorer qui que ce soit et d’adopter une tenue exemplaire, du coup on peut recommencer à faire l’idiot sur le parquet. C’est en tout cas ce que se sont dits Devin Booker et Gorgui Dieng qui ont décidé d’animer un match bien terne sportivement.

Chaque année, l’Association nous offre des pépites en termes de bastons et d’embrouilles sur le parquet. Il n’y a qu’à taper « NBA fights » sur YouTube pour trouver des dizaines de compilations de joueurs qui se crêpent le chignon en plein match. Le plus souvent, ce n’est rien de bien méchant mais il arrive encore que les contacts soient un peu musclés voire violents même si les instances essaient de les limiter au maximum ces dernières années. Malgré tout, il faut bien avouer que ces petits faits de match rajoutent souvent du piment à une soirée, promettant un match retour de grande intensité dès lors que les deux équipes se retrouvent. Hier, c’est donc Devin Booker qui s’est chargé de donner un sens à ce match très vite perdu par Phoenix, avec l’aide de Gorgui Dieng. Nous sommes au milieu du troisième quart-temps et vingt points séparent déjà les deux équipes (82 à 62 pour les Wolves). Remise en jeu pour les Suns et l’intérieur de Minny s’approche un peu trop près de Devin Booker. Ni une ni deux, l’arrière de l’Arizona fait reculer son vis-à-vis d’une petite claque sympathique au visage. Dieng ne répond pas et lève les bras en regardant l’arbitre. Ce dernier s’empresse d’intervenir pour séparer les deux joueurs avant que ça ne s’envenime ou que d’autres joueurs commencent à s’emmêler, ce qui est assez fréquent dans ce genre d’embrouille. Du coup, le jeu s’arrête et le corps arbitral revisionne les images. Et à la grande stupeur du pivot sénégalais qui pensait avoir fait ce qu’il fallait pour sortir Booker du match, les deux joueurs écopent d’une double technique et sont donc naturellement éjectés du match. Le joueur de Minnesota a fait part de son incompréhension au micro d’ESPN et c’était succulent.

« ll m’a parlé donc je lui ai répondu. Je pense qu’il a essayé de me frapper. Tout le monde peut voir que je n’ai pas donné de coup de poing. Dans cette Ligue beaucoup de gars pensent qu’ils sont durs mais ils ne le sont pas. […] Qu’on me donne une faute technique, d’accord. Mais une expulsion ? Je veux savoir pourquoi. Je sais que si tu as deux fautes techniques tu es éjecté mais je n’en méritais qu’une. Et je n’ai pas essayé de le frapper. C’est le seul qui a essayé de le faire, non ? Et je me fais éjecter. J’aimerais bien savoir pourquoi. »

Dieng en a donc profité pour envoyer un message à tous les rebelles de bacs à sable de la Ligue. Pour lui, certains joueurs font les durs sur le parquet mais sont en réalité des mauviettes. On vous a vu vous donner rendez-vous devant les vestiaires pour de petites « explications » mais il faut quand même rappeler que le pivot doit bien rendre 10 centimètres et une vingtaine de kilos à l’arrière des Suns. Finalement, le moment de tension s’arrêtera au moment où un agent de la sécurité s’interposera pour retenir Devin Booker alors qu’il partait à la poursuite de son adversaire dans les coursives. Un épisode cocasse dans la saison morose des Suns. On s’attendait malheureusement à mieux de la part de la franchise de l’Arizona qui bénéficiait d’une petite hype au début de la saison. Finalement, rien ne s’est passé comme prévu et les fans des Cactus n’ont pas grand chose à se mettre sous la dent si ce n’est quelques éclairs de Deandre Ayton ou des cartons de Devin Booker au scoring. Du coup, il faut des futilités de ce genre pour ne pas qu’ils s’endorment devant les matchs. On comprend d’ailleurs pourquoi Devin Booker est sur les nerfs, lui qui rêve en grand chez les Suns et se voit pour le moment obligé de se ramener tous les soirs pour prendre une raclée puis rentrer à la maison se coucher. Très frustrant pour lui qui souhaite réellement faire grandir son équipe mais qui se rend compte que le processus est plus long que prévu.

Nouvel épisode regrettable mais bien connu des soirées NBA. Cette fois, c’était Gorgui Dieng et Devin Booker qui se sont occupés du spectacle. Du coup on attend patiemment le prochain Suns – Wolves pour observer les retrouvailles. Ah, il n’y en aura pas d’autre cette année ? C’est bien dommage.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top