Wizards

Les Wizards ne sont pas chauds pour échanger Otto Porter Jr. : par contre, John Wall est toujours dispo

Otto Porter

Abracadabra !!! Ah merde… John Wall est toujours là.

Source image : NBA League Pass

Alors que tout l’effectif des Wizards était supposé être transférable il y a quelques semaines, il semblerait que la situation ne soit plus la même aujourd’hui. Après Bradley Beal, c’est désormais Otto Porter Jr. qui vient s’ajouter à la liste des joueurs qu’Ernie Grunfeld souhaiterait conserver.

Pas facile de faire affaires avec le GM des Wizards. Au-delà du fait qu’il peut se planter sur l’identité d’un joueur au moment de conclure un trade, ce qui s’avère tout de même être assez problématique, Ernie Grunfeld a également la faculté de changer d’avis assez rapidement. Après avoir fait signer d’énormes contrats à son Big Three trio John Wall, Bradley Beal et Otto Porter Jr., il a décidé de faire le ménage dans son effectif en annonçant que tous les joueurs qui en faisaient partie étaient disponibles. Des paroles immédiatement suivies des faits puisque Kelly Oubre Jr. et Austin Rivers étaient envoyés à Memphis Phoenix contre Trevor Ariza. Sauf que depuis ce moment, il ne s’est pas passé grand chose chez les Wizards et les seuls joueurs qui semblaient avoir un minimum la cote sur le marché ne sont apparemment plus échangeables. En effet Zach Lowe d’ESPN nous dévoile que le propriétaire de la franchise refuse de passer par la case tanking pour reconstruire son équipe et le management a donc décidé de ne pas trader Bradley Beal mais également Otto Porter Jr. Les deux joueurs possèdent des contrats équivalents en terme de salaires et seront payés environ 26 millions cette année, 27 l’année suivante et 28 sur l’exercice 2020-21, la seule différence étant que l’ailier de 25 ans dispose d’une player option sur sa dernière année.

L’objectif poursuivi est clairement d’accrocher les Playoffs dans une Conférence Est extrêmement faible ouverte et ainsi limiter la casse sportivement. En cela, le fait de garder Beal semble logique mais la décision de conserver Otto Porter Jr. pose en revanche plus de questions. Bien que son impact en défense soit réel, cela ne suffit pas à compenser des statistiques très décevantes et qui sont même en baisse par rapport à la saison dernière. Toutefois, depuis son retour de blessure en ce début d’année 2019, Otto a été placé dans un rôle de sixième homme qui semble mieux lui convenir et sur les cinq derniers matchs il tourne à des moyennes de 19,4 points et 7,6 rebonds à 50% derrière l’arc, bien loin de ses 13 points et 5,7 prises habituelles. Cela s’explique également par le fait qu’il soit devenu la deuxième option offensive de l’équipe grâce à la blessure de Wall et au départ d’Oubre. On comprend donc mieux les motivations qui poussent Ernie Grunfeld à vouloir le conserver et c’est suffisamment rare pour être signalé. Reste à régler le cas du meneur All Star qui est absent pour le reste de la saison et dont le contrat fait l’effet d’un épouvantail sur tous les autres GM de la Ligue. Si son salaire reste dans les books de la franchise de la capitale, il n’existera aucune marge de manœuvre pour effectuer une transition avant plusieurs années et le statut quo n’est pas une option pour les sorciers.

Ne pas vouloir se séparer de Bradley Beal et Otto Porter Jr. est compréhensible si on se place dans la situation des Wizards mais étant donné qu’ils n’arriveront probablement pas à se débarrasser du contrat toxique de John Wall, rien n’aura bougé d’ici la trade deadline. Or le management sait pertinemment que quelque chose doit changer d’ici l’été pour ne pas se retrouver dans la même situation merdique que cette année la saison prochaine. Les sorciers auraient bien besoin d’un tour de magie pour s’en sortir.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top