Wizards

Les Wizards sont au bord de l’implosion : Washington est prêt à transférer tous les joueurs de l’effectif

Vous pensiez que cette semaine serait tranquille en NBA ? Dommage. Cette fois, ce sont les Wizards qui sont au coeur de l’actualité, puisque le management de Washington serait apparemment prêt à transférer tous les joueurs de l’effectif.

Tous les joueurs ? Tous les joueurs. Oui, il n’y a apparemment plus un seul garçon considéré comme intouchable dans la capitale, pas même Bradley Beal ou John Wall pourtant considérés comme les piliers de l’équipe. Malheureusement pour les fans de D.C., on devait en venir là aujourd’hui, après plusieurs années de frustration, une identité trop difficile à changer et un début de saison complètement foiré malgré un groupe bourré de joueurs talentueux. C’est Adrian Wojnarowski de chez ESPN qui est arrivé avec la bombe du jour, le reporter indiquant qu’aucun joueur des Wizards n’est à l’abris désormaisOn savait qu’il y avait déjà quelques têtes transférables, notamment Otto Porter Jr ou Kelly Oubre pour ne citer qu’eux. En étant jeunes, à bon potentiel et polyvalents, les deux ailiers de Washington avaient été posés sur la table à plusieurs reprises dans le cadre de propositions de transferts antérieures, mais personne n’avait mordu à l’hameçon et pour des raisons assez simples : Porter coûte trop cher (106 millions sur 4 ans), Oubre a un plafond plutôt flou dans son jeu. L’objectif du management de la capitale était connu, il fallait trouver un deal capable d’ajouter une troisième star au duo Beal-Wall, afin de retrouver l’élite de la Conférence Est. Mais hélas, non seulement les Wizards n’attirent aucun partenaire de transfert, mais en plus leur démarrage est à pleurer de honte, avec seulement 5 victoires en 16 rencontres. D’où ce soudain changement de posture, qui pourrait secouer les têtes de certains.

Depuis des années, Bradley Beal et John Wall évoluent en duo et ont montré qu’ils étaient capable de tout. Il y a deux ans, ça rigolait nettement moins quand une équipe se déplaçait à Washington, la paire de All-Stars proposant une saison fantastique à leurs fans. L’arrivée de Scott Brooks pour gérer les deux fortes têtes à la place de Randy Wittman avait offert une perspective intéressante au management local, pensant être sur la bonne voie, celle du succès au printemps. Sauf que la saison suivante, ce sont des blessures qui empêcheront les deux joueurs de cohabiter dans le même backcourt, avant de se viander en Playoffs. Et sur cette reprise ? Pas de soucis physiques, mais plus de cohésion pour autant. Entre deux défaites, Wall et Beal ont tiré dans les pompes de leurs coéquipiers et ont attiré la foudre de leur entraîneur, tout ça sous les huées de supporters venus voir leur équipe se faire dresser à domicile par des équipes nettement moins fortes sur le papier. Il fallait qu’une goutte d’eau fasse déborder le vase, elle est tombée avec la rosée de ce weekend. Les deux dernières défaites ont définitivement poussé le management à considérer toute offre de transfert, dont celles intégrant Wall et Beal. Le plus valubale des deux semble encore être Bradley, de par son style de jeu et son plus jeune âge, ainsi que son contrat. John ? Beaucoup plus difficile à transférer, pour son comportement, ses soucis physiques, mais aussi son trade kicker en cas de départ ailleurs. Ce qui n’empêchera pas plusieurs managers de téléphoner à Ernie Grunfeld et ses sbires, eux qui ont décidé de sauver les fesses de Scott Brooks pour plutôt mettre celles de leurs joueurs sur le bûcher. L’heure d’une probable dissolution des Wizards va bientôt sonner, venez vous servir car il y a du gros talent à aller chercher.

La trade deadline de février prochain pourrait être ultra-active, et même les prochaines semaines d’ici là, en apprenant que Bradley Beal et John Wall sont disponibles sur le marché des transferts. Simple coup de pression public du management ou vraie envie de démonter les Wizards 2018-19 ? Affaire à suivre.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top