Heat

Dion Waiters en a marre de s’enfiler des sodas sur le banc : « J’emmerde la patience, je veux jouer »

Dion Waiters

Si Dion Waiters se régale au McDo, nous on se régale de ses déclarations. Croustillant !

Source image : youtube

Plus fit que jamais, Dion Waiters s’est plaint de ne pas jouer assez depuis son retour à la compétition en ce début d’année 2019. Lassé d’attendre sur le banc, il souhaite retrouver son rôle de starter au plus vite.

Tous les observateurs vous le diront, Dion Waiters est un immense professionnel. Le genre de joueur capable de s’inspirer de l’éthique de travail des plus grands de son sport, comme par exemple LeBron James qu’il n’a pourtant côtoyé que brièvement à Cleveland, pour réussir a garder un corps parfaitement opérationnel à la pratique du basket. C‘est donc très affûté que l’arrière du Heat s’est présenté à l’entrainement lors de son retour après une blessure à la cheville qui l’aura tenu éloigné des parquets pendant presque un an. Malgré tous ses efforts pour revenir au plus vite à son top niveau, le staff floridien a préféré le laisser reprendre en douceur afin de ne pas précipiter les choses. Sauf que ça n’est clairement pas au goût du bonhomme et il l’a fait savoir à Barry Jackson du Miami Herald.

 

« J’emmerde la patience ! Je veux jouer. J’ai déjà été assez patient. Je dois être patient pour quoi ? Allez mec. J’ai été patient. Je pense que tout le monde le sait. C’est le moment. Qu’attendons nous ? Si je suis là, fais moi jouer. […] La prochaine étape de revenir dans le cinq majeur, merde. Ma patience a atteint ses limites. Je suis fatigué de tout ça. Revenons à mon rôle habituel. »

Le quatrième choix de Draft en 2012 a été patient… au moins autant que ta nièce de cinq ans avant d’ouvrir ses cadeaux le soir de Noël. Maintenant, Erik Spoelstra doit arrêter ses conneries et remettre ce génie de la balle orange parmi les titulaires. C’est tellement évident que le joueur de 27 ans n’en a même pas parlé à son coach ni à personne d’autre au sein de la franchise avant de faire cette sortie dans les médias. C’est d’ailleurs peut-être mieux ainsi car avec ce qu’il avait à lui dire, on n’est pas certain que l’entrevue entre les deux hommes se serait déroulée dans la joie et la bonne humeur. En attendant de retrouver la place qu’il mérite pour alimenter son dossier afin de participer au prochain All-Star Game à Charlotte, Céline tourne à 7 points, 2 rebonds et un peu plus de 2 assists de moyenne en 15 minutes. Un ratio dans la même veine que la saison précédente lorsqu’il est rapporté à 36 minutes, mais encore faut-il préciser les pourcentages du garçon qui n’aide pas franchement le Heat à remonter dans le classement des attaques de la Ligue (25ème avec 106,2 points de moyenne). A 36,8% au tir, 30,4% du parking et… 0% aux lancers (0/4), peut-être que Coach Spo est moyen chaud pour filer plus de responsabilités à son croqueur scoreur.

Après Gérard et Melo qui ont été mis au placard par leur équipe respective, voici que Dion Waiters commence les matchs sur banc à Miami et y passe même le plus clair de son temps. Une situation incompréhensible pour ces athlètes à l’hygiène de vie pourtant irréprochable. Il faudrait que le management des franchises en question se réveille car on marche sur la tête !

Source texte : Miami Hearld

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top