Pelicans

Anthony Davis au-dessus des 45 points et 15 rebonds : une exception pour tous, une habitude pour lui

anthony davis
Source image : NBA League Pass

Encore une soirée au boulot, encore une perf de mammouth signée par Anthony Davis. Le monstre de Louisiane a marché sur les Clippers, alignant un nouveau carton qui le range dans une case à part.

Et allez, une nouvelle franchise obligée de s’agenouiller devant la domination du kid de Chicago. On en connaît un, du côté de Los Angeles et avec le crâne dégarni, qui doit soupirer en voyant ce genre de soirée se dérouler dans sa ville, mais pas dans son équipe. Non, AD n’est pas avec les Lakers de BronBron, il est encore avec les Pelicans de Jrue Holiday et se casse le cul au quotidien pour tenter de gratter un spot en Playoffs. Laissé tranquille par les dieux de la santé, qui lui ont mis un paquet de bâtons dans les roues par le passé, Davis réalise jusqu’ici une saison de candidat MVP, avec des moyennes statistiques tout simplement énormes et un impact unique sur le jeu, des deux côtés du terrain. Chaque soir, un adversaire a la possibilité, voire la forte probabilité, de se prendre une perf venue d’une autre planète. Une ligne dont il a le secret, avec polyvalence, efficacité. On l’avait déjà vu claquer 59 points et 20 rebonds par le passé à Detroit, pour le moment on n’a pas eu droit à une soirée similaire sur cette campagne 2018-19, mais quelques perles sont tout de même tombées en 3 petits mois. Un léger 43-17 contre New York, un sympathique 44-18 sur le Thunder, 48-17 face aux Mavs et donc 46-16 cette nuit sur la tête des Clippers. Par quatre fois cette saison, Anthony Davis a touché le plateau des 45 points et 15 rebonds sur une rencontre, un nuage auquel quasiment personne n’a accès. Oui, on doit dire quasiment, car Paul George nous avait offert une mixtape inoubliable à Brooklyn dans le comeback d’OKC chez les Nets (47 points – 15 rebonds). Mais hormis l’ailier du Thunder ? Personne ne peut se mettre à la table d’AD… et ce depuis quelques années.

Voici donc, depuis 2016, les joueurs qui ont déjà claqué minimum 45 points et 15 rebonds sur une rencontre.

Couverture

Ahem, comment dire. Y’a quelqu’un ? Merci à DeMarcus Cousins, Karl-Anthony Towns et Russell Westbrook de participer à la conversation, sans oublier Joel Embiid ou encore James Harden. Mais une fois mentionnés, il n’y a pas grand chose à rajouter. Depuis 3 ans, la NBA entière a connu 18 matchs en 45-15 minimum : Anthony Davis en a 10, le reste de l’humanité en a 8. Et encore, là on parle de la NBA récente, donc celle avec son jeu rapide, ses freaks dans tous les sens et ses statistiques toujours plus marquantes. Mais pour celles et ceux qui veulent s’aventurer dans le passé, dans des décennies où les meilleurs intérieurs de l’histoire ont fait du carnage à leur sauce, le mal de crâne risque de s’accentuer. Shaq n’en a que 7 en carrière, Karl Malone en a 3, Charles Barkley en a 2, Moses Malone seulement 4. Bien évidemment, le monstre intouchable dans cette discipline est Wilt Chamberlain, qui en a suffisamment pour qu’on crée un nouveau site uniquement dédié à ces performances. Mais, autre époque, autre compétition, autres physiques d’adversaires. Ce qui est remarquable avec AD, c’est qu’il réalise tout ça avec une grâce et une variété qui se sépare de ses confrères. Face aux Clippers hier soir ? Allez, 12/12 aux lancers et 2/5 du parking. Le genre de chiffres qu’on attend d’un ailier, ou d’un arrière peut-être. Mais pas un pivot slash ailier-fort slash on ne sait pas trop vu le monstre que c’est. C’est ce genre de soirée, ce genre de performance dominante, qui fait saliver plus que jamais les general managers de la NBA. Oui, Anthony Davis pourrait être bientôt disponible. Un joueur tout simplement all-time.

Qui sera le prochain joueur à nous claquer un match à 45 points et 15 rebonds minimum ? Difficile à dire, mais si vous voulez vous faire de la thune facile : pariez sur Anthony Davis. C’est de l’argent au coffre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top