Kings

Nouvelle victoire des Kings, nouvelle raison d’y croire à Sacto : cette fois c’est Portland qui a ramassé, et ça commence à faire beaucoup

En même temps c’est tout de suite plus facile avec Bruno Mars dans les ailes.

Source image : NBA League Pass

A force de voir les victoires s’enchaîner du côté de Sacramento, on va vraiment finir par catégoriser les Kings parmi les équipes sur qui compter dans la course aux Playoffs. Le feu cette phrase. Nouvelle preuve de la forme actuelle des hommes de Dave Joerger, cette win sérieuse cette nuit face à une équipe pourtant difficile à manœuvrer : les Blazers. Et allez, une de plus, ça commence à devenir sérieux.

Il faut nous pardonner, il était devenu tellement rare de s’extasier sur plus de trois matchs des Kings par an que l’on a encore du mal à faire le tri dans nos têtes. Mais à force de soirées réussies, ces Kings nous apprennent qu’il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis, et surtout que toute période sombre peut prendre fin pour peu qu’on veuille bien s’en donner la peine. Pas de précipitation attention, mais il semblerait bien… que cette fameuse période (c’est plus une période là, c’est une ère) touche bientôt à sa fin, le talent du roster conjugué à son potentiel nous donnant presque des sueurs froides. La nuit dernière ? Ce sont donc les Blazers qui sont passé à la moulinette, Buddy Hield and co. s’appuyant sur un troisième quart-temps parfait pour aller chercher une vingt-troisième victoire cette saison, deux de plus que leur nombre de défaites, là-aussi un constat tellement inconnu des plus jeunes à cette période de l’année.

Les héros de la nuit ? Iman Shumpert, qui a tenté de forcer l’accès des vestiaires des Blazers pour aller en décocher une à Jusuf Nurkic. Plus sérieusement ? Les soldats habituels. De’Aaron Fox à la distribution et surtout Buddy Hield et Bogdan Bogdanovic, les deux snipers ayant étés d’une propreté sans nom avec respectivement 7/10 et 8/10 au tir. Qu’on se le dise, si ces deux-là, Buddy Hield notamment, commencent à mettre de l’eau dans leur vin, les cuites seront peut-être moins excitantes mais on pourra boire pendant plus longtemps. Autre motif de satisfaction ? Alleluia, Willie Cauley-Stein ne s’est pas fait souiller par un pivot adverse, et Jusuf Nurkic avait pourtant une belle tête de bourreau après la mixtape all-time qu’il avait sorti à ces mêmes Kings il y a quelques semaines. Le lien de cause à effet à tout ça ? On commence à entendre un peu partout des noms noirs et violets dans des discussions auxquelles ils n’étaient plus conviés depuis quelques temps. Ainsi si De’Aaron Fox avait une belle gueule de All-Star il y a de ça un mois, Buddy Hield et ce même Fox (bien que sophomore) s’inscrivent de plus en plus dans les papotages autour d’un potentiel trophée de MIP, et le simple fait d’associer les mots « progression » et « Kings » dans la même phrase est aussi surprenant que plaisant.

Quoiqu’il en soit, voilà les Kings de retour à… une petite victoire de la huitième place à l’ouest, un genre de délire qui pourrait les pousser à continuer leur étonnante saison sans forcément se mettre trop de pression. Car quand on s’est vu placé à la quinzième place de sa conférence par à peu près 95% des bookmakers au mois de septembre, on peut aisément dire que la saison 2018-19 est – déjà – une belle réussite. A suivre, en tout cas nous on s’éclate.

stats Blazers stats Kings

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top