Magic

Orlando s’offre un back-to-back de qualitey : taper Boston puis Houston en 24h, ça c’est propre

Orlando magic
Source image : NBA League Pass

Après 4 défaites de suite qui n’avaient pas permis aux habitants d’Orlando de démarrer 2019 avec le sourire, ce sont deux victoires coup sur coup qui ont permis au Magic de lancer enfin la nouvelle année. Et pas contre des équipes de NM1.

Boston d’abord, Houston ensuite. Voilà un combo qui peut donner confiance à toute une équipe, dans l’optique d’une grande deuxième partie de saison. Il le fallait, ce combo, mine de rien. Car même si le bilan du Magic était honorable jusqu’ici, le nouvel an avait laissé de sacrés séquelles sur les joueurs de Steve Clifford. Une victoire en six matchs avant de jouer les Celtics, l’ambiance n’était pas trop à la teuf justement dans le vestiaire d’Orlando. Et cela ne devait pas s’arranger en voyant ce duo de la muerte se pointer sur le calendrier. Prendre les Celtics à la maison, ce n’est jamais chose facile, et alors quand vous y ajoutez l’attaquant le plus indéfendable de la NBA et de la planète basket en ce moment, ça devient hardcore. Sauf que D.J Augustine et ses potes ne vont rien vouloir entendre, et vont proposer deux performances collectives de haut-vol devant leur public. D’abord contre Boston, jusqu’au finish, Aaron Gordon rayonnant pour permettre aux siens de faire chuter un gros morceau de l’Est. Le Magic s’était déjà imposé dans le Massachusetts en début de saison, il fallait maintenant réaliser le doublé en confirmant à la maison. Avec une défense suffisamment bonne et un ballon qui circule bien, les camarades de Nikola Vucevic vont gérer le business et ainsi mettre la pression sur des Rockets en déplacement. Gros Harden ou pas, il fallait se donner suffisamment de chances pour rester dans le match et peut-être créer un exploit au finish.

Exploit, il y aura. Un 16-2 dans les toutes dernières minutes du match, créant l’implosion du côté de Houston pendant que le barbu cimentait tout le parquet avec ses spatules, exactement le genre d’effort mentionné à l’instant et qui allait tester les ressources du Magic. Un match qu’Orlando aurait dû perdre un paquet de fois, mais parce que le groupe restait concentré, la magie du sport faisait basculer la partie du côté des hôtes, et au meilleur moment. Résultat ? Boston samedi soir, Houston dimanche soir, Netflix demain soir ! Le Magic est encore et toujours dans ce rang un peu gênant, c’est-à-dire en neuvième place de l’Est, mais dans un mouchoir de poche avec Charlotte, Detroit et Brooklyn. Vu comment ça a l’air d’avancer dans chacune de ces franchises, on pourrait avoir droit à un finish tendu jusqu’à la mi-avril. Il faudra justement observer comment Orlando joue jusqu’au All-Star Break, car il va y avoir des rencontres à clairement devoir remporter pour rester menaçant dans la course aux Playoffs. Le point positif, on en parlait l’autre jour sur un réseau social avec un oiseau bleu comme logo, c’est le fait que le Magic a énormément joué des équipes de l’Ouest, donc des équipes supposées plus fortes. Maintenant que des tracteurs comme Houston sont passés et sont repartis avec une défaite, Vavane et ses boys vont pouvoir se concentrer face à une concurrence moins forte sur le papier. Et c’est là qu’il faudra l’emporter, afin de montrer que les Playoffs doivent se faire avec deux équipes de Floride cette saison.

Miracle d’une journée ou vrai tournant à surveiller ? Orlando a cartonné en back-to-back, maintenant il faut confirmer : à Detroit mercredi, et contre Brooklyn vendredi, en voilà un de joli petit test supplémentaire…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top