Lakers

Luke Walton parle de sa relation avec Magic Johnson : tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil

Luke Walton

Et LeBron, il en pense quoi ?

Source image : NBA League Pass

Depuis la blessure de LeBron James, les Lakers sont dans le dur et peinent à s’accrocher au Top 8 de l’Ouest. Après la grosse défaite face aux Wolves il y a quelques jours, Luke Walton avait pointé du doigt le manque d’engagement de ses joueurs en l’absence du King. Le coach, tancé par son front office en début de saison, a pour l’instant toujours la confiance de son président Magic Johnson.

Sérieux coup de mou du côté des Lakers en ce moment. Les purple and gold peinent à se redonner un coup de boost depuis la blessure de LeBron James, ce qui est compréhensible lorsqu’on perd un joueur de ce calibre du jour au lendemain. Du coup, on commence à se poser des questions autour du coach Luke Walton. Est-il la bonne personne pour mener à bien le nouveau projet Lakers articulé autour de l’actuel meilleur joueur au monde ? A-t-il les épaules pour assumer ce rôle ? Arrivé en avril 2016 sur le banc des Angelinos, ses deux premières saisons demeurent anecdotiques étant donné le fait que les Lakers n’avaient aucune obligation de résultat à la fin de l’année. Or, ce n’est plus le cas aujourd’hui. En avril prochain, la seconde franchise la plus titrée de l’histoire de la NBA compte bien retrouver les Playoffs et redorer son légendaire blason. Le problème, c’est que le King n’est pas éternel et devra certainement se limiter en régulière en termes de temps de jeu s’il veut être à 100% lors des Playoffs. Mais lorsqu’on voit la difficulté qu’éprouve l’équipe depuis sa blessure, on se dit qu’un autre coach pourrait éventuellement permettre aux Lakers de tenir une certaine cadence de victoires même en l’absence du boss. Du coup, Sam Amick de The Athletic s’est naturellement demandé à quel stade en était la relation aujourd’hui entre Coach Walton et son Magic, président des Lakers.

« Notre relation est bonne. Honnêtement, elle l’est. Chaque fois que je l’appelle, il rappelle au bout d’une heure ou deux et nous parlons basket. il veut gagner et je veux gagner. Donc, on essaie de tous agir dans ce sens et je n’ai pas l’impression qu’il essaie de se débarrasser de moi.

Nous avons clairement parlé de la réunion du 30 octobre. Lui et moi, en face à face. Et nous avons décidé d’aller de l’avant ensemble. Je ne pense pas que cela ait changé quoi que ce soit. Le but ultime est toujours le même, et j’ai le temps de l’appeler ou d’aller dans son bureau pour lui demander ce qu’il pense et quelles suggestions il pourrait avoir. Mais il n’y a pas de malaise. Ce n’est pas du genre « P*****, je dois aller parler à Magic ». Je n’ai aucun problème à entrer et m’asseoir avec lui pour parler de ce qu’il se passe sans penser à tout ça. »

Statu quo pour l’instant. Difficile à partir de ces paroles d’en savoir plus sur les motivations de chacun et sur l’avenir de Luke Walton, mais on sait qu’ils s’entendent bien, cool. Ce que l’on peut affirmer en tout cas, c’est que quelques jours après la réunion du début de saison, Magic Johnson avait affirmé que Walton finirait la saison sur le banc des Lakers. Les seules données supplémentaires à notre disposition actuellement sont les résultats en demi-teinte des Lakers ces dernières semaines. Néanmoins, il serait plutôt maladroit de faire porter le chapeau au coach. En effet, cette année les Californiens ont beaucoup progressé notamment en défense sous la direction de Walton. C’est même encore plus flagrant depuis que LeBron a dû quitter les siens pour blessure. Une preuve que le coach fait le maximum pour son équipe et qu’il s’investit pleinement dans le projet. Certes, vu les ambitions à court terme de la franchise, un coach plus expérimenté, référencé et reconnu en NBA permettrait sûrement de passer un cap plus rapidement. Le problème, c’est que ce type d’entraîneur n’est actuellement pas disponible sur le marché. Donc finalement, si c’est pour virer Walton pour prendre un autre coach sensiblement du même niveau, autant garder celui déjà en place. Ne nous affolons pas côté Lakers et laissons tranquillement revenir The Chosen One pour remettre de l’ordre dans tout ça. Il suffira d’une série de victoires avec un LeBron remonté pour que ces interrogations se fassent déjà bien moins pesantes.

Moment crucial dans la maison Lakers. Pour l’instant, Luke Walton n’est pas en danger mais ce qui est sûr, c’est qu’on ne peut toujours pas aujourd’hui affirmer à 100% qu’il sera le coach du projet Lakers des années à venir. Et puis, reste à savoir aussi ce que LeBron James pense de lui. À partir du moment où on le saura, on sera en mesure de dessiner son avenir.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top