Hawks

Jeremy Lin intéresse plusieurs franchises : donc la Linsanity fait encore rêver des GMs en 2019 ?

Jeremy Lin

Warriors, Knicks, Lakers, Rockets, Hornets, Nets, Hawks, … ?

Source Image : The Players Tribune

Les Blazers ainsi que les Pelicans et les Sixers se sont donc renseignés sur le cas du meneur remplaçant d’Atlanta Jeremy Lin. Un transfert envisageable pour ces équipes en vue de se renforcer pour la course aux Playoffs avant la trade deadline le 7 février prochain. A ce rythme, Lin aura visité tout le pays de l’Oncle Sam avant la fin de sa carrière.

Actuellement sixième homme des Hawks, l’ancien produit d’Harvard est auteur d’une bonne saison avec 11 points et 3 passes et demi par match en seulement 19 petites minutes. Un bel apport pour un joueur en sortie de banc dans une franchise en difficulté – tout est relatif – comme Atlanta. Cependant l’équipe de Georgie pourrait tout de même vouloir se séparer d’un joueur de 30 ans qui ne s’inscrit pas dans le projet de reconstruction de la franchise, la place de meneur étant déjà occupée par Trae Young. Un transfert qui pourrait permettre aux Aigles de récupérer des tours de Draft dans l’équation, la priorité de l’équipe actuellement, et un bail plutôt géré de belle manière quand on voit des réussites comme John Collins ou Kevin Huerter, tous les deux pris en 19ème position des deux dernières Drafts. De plus, se séparer de Lin réduirait clairement le niveau de l’équipe, ce qui ne dérangerait peut-être tant que ça les dirigeants pour la course au fisrt pick de Draft. Même si aucune équipe ne perd délibérément, le tanking de la ville de la trap est moins efficace avec un joueur comme Lin dans ses rangs : eux qui ont déjà pris trop de retard sur Chicago et les Knicks avec trois victoires d’avance vont de voir charbonner s’ils veulent aller chercher des phénomènes comme Zion Williamson ou R.J. Barrett.

Ainsi Portland, New-Orleans ou Philadelphie pourraient en profiter pour accueillir le meneur de jeu, un bel apport en sortie de banc en perspective pour des équipes qui en ont bien besoin. En effet le banc des Pels est catastrophique et un joueur du calibre de Lin ne serait pas de tout refus pour Alvin Gentry, qui a bien besoin d’un playmaker en sortie de banc. Un profil qui manque aussi aux Sixers qui, lorsque Ben Simmons et Jimmy Butler ne sont plus sur le terrain, ne possèdent plus de joueur capable de mener une attaque de manière correcte (désolé T.J.). Pour la franchise de l’Oregon, le but serait surtout de rajouter du talent dans un banc qui fonctionne déjà de manière correcte, mais aussi afin de se débarrasser de certains contrats qui polluent leurs finances et de prendre celui de Lin, certes conséquent (13 millions de dollars la saison), mais expirant à la fin de la saison. Une affaire économique pour les Blazers qui semblent plus avancés dans le dossier que leurs deux autres concurrents. Les franchises vont peut-être se bousculer au portillon pour une affaire comme celle-ci : récupérer un joueur qui cumule plus de 200 000 voix pour le All-Star Game pour des tours de Draft semble être l’affaire du siècle, on devrait donc voir plusieurs autres franchises manifester leur intérêt.

Un meneur de jeu avec pas mal d’expérience qui pourrait être acquis pour des clopinettes, voilà un profil qui pourrait intéresser pas mal de franchises. Rendez-vous le 7 février pour savoir si Atlanta Jeremy Lin de ouf toujours comme Freeze Corleone ou si le vétéran aura bougé d’endroit une nouvelle fois.

Source texte : Sporting News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top