Bucks

Giannis Antetokounmpo ne s’attarde pas sur les discussions autour du MVP : tout ce qui compte, c’est de gagner

Giannis Antetokounmpo

A ce qu’il paraît, ça reste la meilleure recette pour gagner des titres collectifs… et individuels.

Source image : YouTube

Après une nouvelle performance XXL ayant menée les Bucks à la victoire face aux Rockets la nuit d’hier, Giannis Antetokounmpo ne s’est pas épanché lorsque les journalistes l’ont interrogé sur la possibilité de le voir finir MVP cette saison. Pour le Greek Freak, l’important est de gagner avec Milwaukee. S’il y parvient, le reste suivra naturellement.

Les Bucks se déplaçaient donc au Toyota Center cette nuit pour y défier les Rockets d’un James Harden qui a la barbe en feu depuis plusieurs semaines. L’occasion pour Giannis Antetokounmpo de rappeler qui était le leader de la course au trophée de Most Valuable Player cette saison face au tenant du titre. Sur le terrain, la star de Milwaukee a répondu présent en signant une performance à 27 points, 21 rebonds et 5 assists avec la victoire à la clé (116-109). Cependant, Giannis a soigneusement évité de mettre en avant son cas personnel durant les questions d’après match. Tim MacMahon était là pour ESPN et retranscrit la scène.

« Pour être honnête avec vous, tout ce dont je me soucie c’est de gagner. Je sais qu’en gagnant – en faisant tout ce qu’il faut, en aidant ses coéquipiers et en donnant tout sur le terrain – les choses vont finir par arriver d’elles-mêmes. Ma seule obsession est de continuer à m’améliorer, d’aider mon équipe à gagner et le reste viendra tout seul [devenir le meilleur joueur de la ligue, ndlr]. Je sais qu’un jour cela pourrait arriver. Je ne sais pas si j’en suis déjà là, mais je vais tout faire, quoi qu’il en coûte pour en arriver là, car c’est ce que je veux devenir. »

Le jeune daguet préfère se focaliser sur les résultats de son équipe plutôt que sur des objectifs personnels et on ne peut que saluer cette initiative. Si certains joueurs comme Joël Embiid ou son adversaire du soir, James Harden, ont ouvertement évoqué leurs intentions de mettre la main sur la plus prestigieuse des récompenses individuelles, ils seront toutefois handicapés au moment des votes par leur bilan collectif. En effet, si toutes ces superstars possèdent des statistiques individuelles qui peuvent être comparables à celles de Giannis, rares seront ceux à avoir gagné autant de matchs que le Grec si le classement reste en l’état. Celui-ci semble donc bien inspiré de chercher la victoire avant toute chose et on le rejoint lorsqu’il dit que les distinctions personnelles finiront par suivre s’il maintient les Bucks à ce rythme de croisière.

Giannis a faim ! Et de victoires avant tout. Devenir le meilleur joueur de la ligue, il y pense forcément mais sait que s’il place les Bucks sur le toit de la NBA Conférence Est, la reconnaissance qu’il mérite finira par arriver. Prochaine victime de la bande du Wisconsin : les Wizards.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top