Cavaliers

No panic concernant le retour de Kevin Love : faudrait pas gagner trop de matchs non plus

Kevin Love pari

Un duo R.J. Barrett-Kevin Love à Cleveland l’année prochaine, ce serait cool non ?

Source image : YouTube

En novembre dernier, Kevin Love avait mis le point final à la semaine cauchemardesque des Cavaliers. Après l’éviction de Coach Tyronn Lue et le licenciement de Gérard, l’ailier fort a dû subir une opération au pied gauche qui devait le tenir écarté des terrains jusqu’en 2019. Seulement, vu la tournure que prend la saison de Cleveland, on va y aller mollo pour son retour.

Cette semaine, les Cavaliers étaient censés récupérer Kevin Love, deux mois après sa blessure au pied gauche. Heureusement Malheureusement pour Cleveland, l’absence de l’ancien bras droit de LeBron James devrait être plus longue que prévue. Plus tricard que Cleveland, tu meurs. Annoncé de retour fin 2018, le joueur avait expliqué fin novembre qu’il ne jouerait plus jusqu’en 2019. Déjà là, c’était louche. Une odeur de tanking régnait déjà dans l’air. Néanmoins, les Cavs et leur joueur s’étaient fixés la mi-janvier pour le retour à la compétition. Mais aujourd’hui, nouvelle précision dans le dossier Kevin Love de la part de la franchise : aucune précipitation concernant un éventuel retour de l’ancienne star des Wolves. Ça commence à se voir là les mecs. Soyez plus discrets. À ce point-là, soit Kevin Love a une quintuple fracture incurable au pied gauche, soit les Cavs ont décidé de tanker. La deuxième option paraît plus plausible. En tout cas, le principal intéressé s’est exprimé sur la situation actuelle de son équipe et a donné des infos sur sa forme :

« On est plutôt optimistes, on fait des progrès dans la bonne direction. C’est difficile quand t’as quelques joueurs out, des vétérans out ainsi que plusieurs de tes meilleurs joueurs qui apportent beaucoup des deux côtés du terrain. J’espère juste revenir ; que ce soit avant ou après le All-Star Break. Il faut juste tendre vers la bonne direction et donner aux fans et à cette organisation de l’espoir pour de meilleurs jours à venir. »

Sur une série de neuf défaites d’affilée, Cleveland affiche le pire bilan de la ligue (8-32). Une éventuelle place dans le top 8 de l’Est en avril est donc fortement compromise. Les Cavs ont ainsi tout intérêt à laisser filer cette saison car leur pick protégé de 1 à 10 appartient à Atlanta. Du coup, ce serait bête de faire un run en 2019 et perdre leur choix au profit des Hawks. Tout est donc programmé pour que la franchise emblématique de King James commence doucement mais sûrement une reconstruction complète avec un nouveau projet sportif, avec ou sans Kevin Love. En effet, le numéro 0 des Cavs était dernièrement dans des rumeurs de transfert (un possible intérêt de Denver est évoqué). En juillet dernier, le champion 2016 a signé une extension de contrat de 120 millions de dollars sur quatre ans. Un contrat conséquent, mais pas excessif non plus. L’apport qu’est capable d’amener Kevin Love en tant que lieutenant dans une équipe construite pour gagner est désormais reconnu et pourrait intéresser pas mal de franchises d’ici la trade deadline. Mais bon, pour l’instant, ce ne sont que des spéculations et Kevin Love est bel et bien un Cavalier et semble concentré sur le présent.

La ligne directrice des Cavs semble donc toute tracée. La franchise ne semble pas pressée de voir leur star rejouer. Avec l’absence de Rodney Hood (blessé également), aucun intérêt pour les vice-champions en titre de se tuer à la tâche sur le terrain. Rendez-vous en juin prochain pour la Draft.

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top