Cavaliers

Kevin Love absent jusqu’en 2019 : les Cavaliers devraient être un peu plus discrets quand même…

Kevin Love

S’allonger sur le terrain, c’est pratique pour perdre des matchs.

Source Image : NBA League Pass

Attention, avant de rentrer à la Quicken Loans Arena, quelque règles de sécurité sont nécessaires. Casque de chantier obligatoire, même avec le départ de Gérard, certaines habitudes ont la peau dure. Disposer de chaussures de sécurité est également primordial. Le mode tanking reconstruction est activé à Cleveland, prenez garde où vous mettez les pieds. Hier, c’est Kevin Love qui nous a annoncé qu’il ne reviendrait pas avant 2019. Ça va finir par se voir les gars, faites gaffe. 

Initialement opéré d’un orteil le 2 novembre, le retour de Kevin Love devait se faire aux alentours de mi-décembre. Mais dans une interview d’ESPNle joueur nous a annoncé qu’il serait indisponible au moins jusqu’à l’année prochaine. Nouveau coup dur pour le joueur qui ne prendra aucun risque pour son retour, étant donné que la saison de Cleveland est déjà plus ou moins terminée. Une page se tourne chez les Cavs pour qui l’année s’annonce sombre. Kevin Love est peut-être le seul joueur vétéran qui sera conservé par la franchise cet été ou pendant la saison. George Hill est blessé à l’épaule, a manqué les six derniers matchs et ne devrait pas précipiter son retour non plus. Il a clairement affiché son mécontentement en début de saison quant aux ambitions de l’équipe. Son contrat ne sera garanti qu’à hauteur de 1 million de dollars l’année prochaine et si Koby Altman veut tirer quelque chose du joueur, autant le transférer à l’hiver.

Notre Gérard national a été écarté du groupe. La tristesse est infinie à la rédaction. Espérons que le seul joueur NBA sponsorisé par la soupe Liebig retrouve vite les terrains. Son contrat ne sera pas simple à bouger, il y a un risque qu’on ne le revoit pas avant un long moment. Kyle Korver est également sur la sellette. Lui non plus n’est pas en accord avec les plans de la franchise, qui lui aurait menti cet été lors de sa demande de transfert suite au départ de LeBron. Le sniper est toujours sur le terrain, dispose d’une bonne valeur marchande et peut être utile à toute équipe ayant besoin de spacing, oui les Sixers c’est vous qu’on regarde. Seul Kevin Love semble content de la situation où en tout cas ne laisse pas paraître le contraire. Il a prolongé son contrat fin juillet pour quatre ans et il semble être en mesure d’accompagner les jeunes joueurs de la franchise.

Il y a encore six mois, la franchise s’apprêtait à disputer ses quatrièmes Finales en autant d’années. Aujourd’hui elle possède le pire bilan de la NBA. L’effet LeBron James marche donc dans les deux sens, tellement habitué à s’occuper de tout sur un terrain que c’est le bordel dès qu’il n’est plus là. Kevin Love récupère donc les clés du camion ou du tank plutôt. On a hâte qu’il revienne, les rencontres des Cavs seront peut-être supportables avec lui.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top