Cavaliers

J.R. Smith et les Cavs, c’est terminé : la franchise met Gérard de côté en attendant son transfert

J.R. Smith
Source image : YouTube

C’est la fin, ça y est. Une des périodes les plus mythiques de l’histoire va toucher à sa fin, dans les jours ou semaines qui viennent. J.R. Smith a été placé de côté par les Cavs, dans l’attente d’un futur transfert : séquence émotion.

Se rend-t-on compte de cette phrase ? Gérard à Cleveland, c’est terminé ? Difficile à dire, et à concevoir. Car on parle ici d’une légende vivante, qui a marqué une franchise dans la plus belle époque de son histoire. Oui, que les gens l’acceptent ou non, Smith a bien été au coeur des Cavs ces cinq dernières années, cinq saisons ultra-mouvementées et durant lesquelles les exploits du joueur étaient célébrés dans tous les recoins du globe. Si LeBron James et Kyrie Irving ont médiatiquement été les athlètes les plus reconnus à Cleveland, Gérard n’était pas loin en distant troisième. Entre ses tirs venus d’ailleurs, ses célébrations all-time, ses conférences de presse, ses parties de golf ou son été mythique passé sans mettre le moindre t-shirt, l’arrière aura marqué à tout jamais des milliers de fans, qu’ils soient de l’Ohio ou d’ailleurs. Seulement, entre la bourde du Game 1 des Finales NBA 2018 et son attitude parfois désinvolte, Gérard s’est aussi mis pas mal de monde à dos, le point culminant venant dans sa demande publique de transfert il y a quelques semaines. Un coup de poing sur la table qui a fait mal aux fans, à ses coéquipiers et à son management, mais il fallait bien qu’on en arrive là. Le tanking à Cleveland ? Pas le genre de connerie qui plaît à Smith. Une fois la demande effectuée, Koby Altman et ses sbires l’ont respectée et ont décidé d’agir en coulisses, d’où la mise à l’écart de Gérard de manière définitive.

Les Cleveland Cavaliers ont annoncé aujourd’hui que JR Smith ne ferait plus partie de l’équipe, le management de la franchise travaillant actuellement avec les représentants du joueur concernant son futur. Les Cavs souhaitent le meilleur à JR et sa famille, le remercient et apprécient son apport dans la communauté, dans l’équipe et son rôle dans l’obtention du titre NBA en 2016.

Contractuellement parlant, Gérard gagne un peu moins de 15 millions cette saison, mais son deal apporte tout de même une touche intéressante pour n’importe quelle équipe souhaitant le récupérer dans un transfert, car il a été signé sous la protection de l’ancien CBA. En effet, si le sniper est censé toucher plus de 15 millions la saison prochaine, seuls 3,8 millions seront garantis, ce qui pourrait motiver des groupes voulant apporter un peu de folie dans leur vestiaire. Mais ça, on verra dans les prochains jours s’il y a une franchise se positionnant sur la légende vivante. L’info importante n’est pas là. Elle est dans la fin de cette ère, celle de Gérard aux Cavs. Il n’y a qu’à Denver que J.R. Smith a davantage joué, Cleveland étant la seconde ville dans laquelle il s’est le plus posé. Et quand on dit posé, on dit vraiment posé. Avec sa famille, avec ses enfants, avec des soucis de santé, avec la trentaine dépassée, avec des larmes parfois en repensant à sa relation avec son père, avec le golf, avec ses envies de business pour aider la communauté, avec ses t-shirts tatoués, avec sa maison, avec ses sessions NFL pour aller voir les Browns jouer dans la région. Alors qu’on le pensait voir déprimer en quittant New York en 2014, l’arrière s’est rapidement adapté et est devenu une figure emblématique de ces Cavs de la décennie 2010. Et même si certaines soirées ont poussé les fans à s’arracher les cheveux, ils ne pourront retirer ceci : sur la photo officielle de 2016, il y aura bien Gérard aux côtés de LeBron et Kyrie, torse nu, une bouteille de Dom à la main.

C’est terminé, c’est fini, J.R. Smith ne portera plus le maillot des Cavs. Une longue et belle histoire s’achève, en attendant la suite des folles aventures du joueur le plus kiffant de tous les temps. 

Source : The Athletic

1 Comment

1 Comment

  1. Kevin Durant

    21 novembre 2018 à 17 h 10 min at 17 h 10 min

    tu as raison de partir sal batard de Smith ! mauvais comme tu es ! 2016 n’était pas un titre mais du vol à l’étalage auprès de la NBA pour spoiler les Warriors. Petite merde de Cleveland this is for rien du tout.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top