Cavaliers

NBA Flashback 2021-22 : quand Kevin Love claquait un 32/10 en moins de 15 minutes, une première dans l’histoire de la NBA

Kevin Love 15 août 2022

Retire ces cheveux blancs et ce maillot Kevin, on sait très bien que tu jouais pour Minnesota ce soir-là !

Source image : YouTube

Période creuse oblige, TrashTalk a pris l’habitude chaque été de vous faire revivre avec émotion les plus grands moments de la saison écoulée. Même en 2021 d’ailleurs, malgré un été qui avait alors mis l’ensemble de nos forces vives en PLS, mais ça c’est une autre histoire. On reprend donc notre bonne vieille formule, on recule de quelques pas, de quelques mois, et on se souvient que cette saison 2021-22 fut folle, du premier au dernier jour. Aujourd’hui ? On revient sur cette nuit complètement dingue où Kevin love a décidé de marquer l’histoire en moins de 15 minutes.

Ici, à TrashTalk, on aime énormément se lancer de petits défis. C’est pourquoi, dans la lignée de cette série d’articles sur la saison passée, on a décidé aujourd’hui de réaliser le flashback… d’un flashback. Oui oui, vous avez bien lu. Il est temps de revenir sur cette fameuse nuit du 10 au 11 avril 2022 où on a nous-même été ramenés en 2014 pour assister à une performance de prime Kevin Love. Bon… il est possible que vous soyez un peu perdu, alors on vous propose de remettre le contexte pour mieux aborder ce quatrième opus de Retour vers le Futur.

Pour son dernier match de la saison, Cleveland affronte Milwaukee, qui joue également son ultime rencontre de l’exercice 2021-22. Si l’affiche peut paraître alléchante, la réalité est tout autre. Très peu désireux d’arracher la seconde place de la Conférence Est (synonyme d’un potentiel affrontement face aux Nets), les Bucks envoient leur équipe F dans l’Ohio. En face, les Cavs luttent eux pour rester dans les huit premiers, et ainsi s’offrir de bonnes chances – si seulement ils savaient – d’atteindre les Playoffs. Pas question de prendre ce match à la légère, la cavalerie est donc bien présente. Évidemment, on ne vous fait pas un dessin, mais le match est plié d’avance. Au bout de seulement trois minutes, la bande à Garland mène déjà 16-1, et on se dit que la soirée risque d’être très longue. Mais c’était sans compter sur Kevin Love, héros du jour, qui dès le début du match semble être très en jambes. Tellement en jambes qu’on se demande s’il ne les a pas volées à sa propre version qui tournait en 26/13 aux Wolves.

Dans un blowout où Cleveland finira par l’emporter 133 à 115, KeKe va pondre une véritable masterclass. C’est bien simple, le Rocket Mortgage Fieldhouse redevient l’espace d’une soirée la Quicken Loans Arena – on aurait d’ailleurs aimé que ça dure plus longtemps – avec un Love en feu. À la fin du premier quart-temps, le garçon est déjà à 18 points à 5/6 du parking. On peut donc parler d’une pluie d’obus qui transperce littéralement le filet. Les fans ne s’y trompent pas et réclament que le ballon aille dans les mains incandescentes du poste 4, qui ne va pas décevoir. Shoots du Minnesota, and-one, putback… le festival est total. Au final, le quintuple All-Star va terminer à 32 points, 10 rebonds, 0 perte de balle à 10/16 au tir dont 8/11 à 3-points (record en carrière égalé) et 4/6 aux lancers. Vous nous direz que la ligne de stats est sympatoche, on vous répondra qu’elle est légendaire. Pourquoi ? Eh bien parce que le garçon n’a joué que… 14 minutes et 44 secondes. Non non, vous ne rêvez pas. Sorti au cours du troisième quart-temps à près de 40 points d’écart, Mister Love n’est même pas resté 15 minutes sur le parquet, et a pourtant eu le temps de salir de pauvres Daims emmenés par Sandro Mamukelashvili (28 points) et Thanasis Antetokounmpo (27 points), c’est vous dire la tristesse de la rencontre.

Si on emploie le mot « légendaire » pour décrire cette performance, ce n’est pas à la légère. On aurait également pu utiliser les mots « historique » ou « mémorable » à bon escient, tout simplement car c’est du jamais vu dans l’histoire de la NBA. Avant Kevin Love, personne n’avait jamais terminé de match en 30/10 en jouant moins de 15 minutes. Pas mal non ? Attendez, on a mieux. Avant Kevin Love, personne n’avait jamais marqué 32 points en jouant moins de 15 minutes. Le précédent record pour un temps de jeu si faible ? Earl Monroe avec 25 pions, une jolie performance que Love vient donc de littéralement pulvériser. Même s’il était resté quatre minutes de plus sur le terrain sans rien faire, Kevin serait toujours l’homme ayant marqué le plus de points en moins de 19 minutes, devant Durant – un autre Kevin tiens – qui avait lui scoré 30 unités. Est-ce que vous vous rendez compte du délire ? Dites-vous que s’il avait joué tout le match à ce rythme-là, à savoir 48 minutes, le garçon aurait marqué… 102 puntos. Alors oui on savait le garçon capable de prendre feu après son quart-temps à 34 points il y a quelques années mais cette nuit-là, le niveau de pyromanie était quand même extrêmement violent.

À 33 ans et malgré les critiques, Kevin Love a cette saison prouvé qu’il méritait encore largement d’avoir un rôle important dans une équipe performante. Et si vous croisez un jour quelqu’un qui en doute, n’hésitez pas à lui montrer la vidéo ci-dessus. L’avantage, c’est qu’en plus d’assister à une énorme performance, vous n’aurez pas à rester très longtemps devant votre écran.

Source texte : Basketball Reference / Cavs Nation / ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top