Sixers

Ben Simmons affirme qu’il n’y avait pas vraiment de duel pour son titre de Rookie de l’année

Ben Simmons donovan mitchell
Source image : sportingnews

Un passage par Utah, c’est toujours une bonne occasion pour faire un peu de trashtalking avec les fans. Du coup, Ben Simmons ne s’est pas gêné en rappelant que son titre de Rookie de l’année avait été une petite balade dominicale.

Sacré Ben. Toujours le mot pour taquiner, toujours la pensée pour agiter les foules. Si le meneur des Sixers est attendu au All-Star Game cette saison, et ce malgré l’arrivée de Jimmy Butler à Philadelphie, c’est un tout autre accomplissement qui était récemment discuté par l’intéressé. En effet, alors qu’il jouait le Jazz d’un certain Donovan Mitchell, Simmons savait qu’il allait être interrogé sur son titre de Rookie de l’année. La saison dernière, toute la NBA suivait son duel avec l’arrière au quotidien, chaque phénomène y allant de sa grosse performance pour accumuler les votes. D’un côté, Ben qui remet Philly dans les hauteurs de l’Est aux côtés de Joel Embiid, enchaînant les triple-doubles et les pures séquences défensives. De l’autre, Donovan qui choque la Conférence Ouest en soulevant Utah, le bonhomme scorant à outrance pour permettre aux siens de rester dans l’élite. Sans même parler de Jayson Tatum qui avait lui aussi deux trois choses à dire dans la discussion, Ben Simmons considère qu’il ne s’agissait absolument pas d’une compétition, du moins c’est ce qu’il a laissé entendre au Salt Lake Tribune cette semaine avec une bonne pincée de trashtalking. Peut-être voulait-il en rajouter sur la haine de certains fans, qui auraient aimé voir Mitchell repartir avec le trophée de ROY. Ou peut-être que, comme il le justifie avec un argument, ce n’était pas vraiment serré entre lui et Donovan du Jazz.

Ce n’était même pas une putain de course… Vous avez vu les votes ?

Il est clair que si on se base uniquement sur les bulletins, difficile de croire qu’il s’agissait d’une véritable course. Ou alors, si, c’était une course, mais avec un type qui part avec 2 jours d’avance et le reste qui suit : 101 votes réalisés, 90 pour Simmons en première place, seulement 11 pour Donovan. Alors oui, si on réfléchit ainsi, on peut considérer que c’était large. Mais Ben sait très bien que le jeu va bien au-delà des votes, et qu’on a été balancés de droite à gauche tout au long de la saison. La difficulté de la Conférence Ouest pour l’un, le statut de quasi-All-Star pour l’autre, un triple-double par-ci, 40 pions par là, un coéquipier étoile en Embiid pour machin, aucun copain de ce niveau pour l’autre, tous les arguments ont été envoyés dans la marmite et si aujourd’hui Simmons est bien le véritable Rookie de l’année passée, nombreux sont ceux qui – comme nous – se souviendront de 2017-18 comme étant la saison d’un immense duel chez les joueurs de première année. Allez Ben, lâche le steak, tu l’as ton trophée.

Ben Simmons peut fanfaronner autant qu’il veut sur les votes, cette course au titre de ROY 2018 était bien all-time vu le niveau de jeu proposé par le meneur et par Donovan Mitchell.

Source : Salt Lake Tribune

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top