Bucks

Giannis Antetokounmpo et Enes Kanter se chauffent : alors, on dit plutôt grec ou kebab ?

giannis antetokounmpo enes kanter

« ON DIT UN GREC PAS UN KEBAB.
– TU REDIS UN GREC ET J’SORS LE SABRE »

Source image : NBA League Pass

Dans le match opposant les Bucks et les Knicks ce jeudi, on savait que ça allait probablement se chauffer entre les deux équipes : Giannis Antetokounmpo et Enes Kanter ont magnifiquement répondu à nos attentes.

C’est une surprise pour personne, entre Milwaukee et New York, on ne peut pas se blairer. Non pas que ce soit quelque chose de fondé dans l’histoire et qui soit acté jusqu’à la fin des temps, mais disons que cette saison, l’ambiance a été donnée par différents joueurs. D’abord, il y avait Mario Hezonja, qui dunkait sur Giannis Antetokounmpo et lui marchait par-dessus comme s’il s’agissait d’un pauvre sac de linge sale. Le Freak avait répondu devant les caméras en indiquant qu’il latterait probablement les couilles du Croate, la prochaine fois. Ensuite, on a eu droit au match de Noël, durant lequel le All-Star des Bucks et ses potes se sont baladés au Madison Square Garden, Tim Hardaway Jr priant pour ne pas finir sur un nouveau poster. Et enfin, Enes Kanter rajoutait un peu de piment en indiquant que personne ne souhaite vraiment signer à Milwaukee, à moins que la paye soit très, mais alors vraiment très bonne. La scène était donc prête pour ce nouvel opus entre Bucks et Knicks, dans le Wisconsin ce jeudi. Un match bien démarré par les visiteurs (sans Kanter dans le cinq), mais rapidement récupéré par les hôtes sous les assauts du cinq majeur ainsi que D.J. Wilson. Sans trembler, Mike Budenholzer et ses hommes gardaient les deux mains sur le volant, jusqu’à la victoire.

Sauf qu’en début de dernier quart-temps, une séquence un peu musclée va tout faire déraper. Boxant comme un… Turc au rebond, Kanter se prend malheureusement un coude de Thon Maker dans l’oeil, ce qui ne fait jamais vraiment plaisir. Aucun coup de sifflet de la part des arbitres, continuez à jouer. L’intérieur tente de poser un move sous le panier sur l’action suivante, loupé. Et après une énième tentative des Knicks contrée, c’est Giannis qui repart avec le ballon, avec Enes devant lui et pour seul opposition avec le panier. Le Freak tente alors une manoeuvre, mais Kanter n’a pas le temps pour ces conneries : gros coude dans la gueule, direction le sol. Le public gronde, le jeu continue, mais rapidement les arbitres sifflent et doivent séparer les deux hommes. On en vient à un front-contre-front à l’européenne, comme on aime, probablement sur la puissance turque face à la puissance grecque. Antetokounmpo refuse qu’on lui fasse ce genre de geste, Kanter refuse de saigner à l’arcade sans avoir de coup de sifflet. Les arbitres vont dans le sens du All-Star après ralenti, le pivot se fait expulser pendant que le Freak reste pour exulter auprès des siens. Une lourde décision, mais qui ne fera que ponctuer la victoire des Bucks devant un public en délire. On ne touche pas à Giannis.

La bonne nouvelle ? C’est qu’on devrait retrouver les deux hommes bientôt, dans une rivalité du vieux continent qu’il faudra suivre de près. La mauvaise nouvelle ? Il n’y aura plus de Knicks – Bucks avant la saison prochaine. Rendez-vous dans un an, pour des embrouilles qui repartent de plus belle.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top