Knicks

Christmas Day – preview Knicks – Bucks : cette année le Père-Noël est Grec, et l’enfant pas sage s’appelle Mario Hezonja

Giannis Antetokounmpo pari

Vous avez déjà vu le père noël foutre un coup de pied dans les parties d’un gamin pas sage ? Ça pourrait arriver ce soir.

Source image : Youtube

C’est donc à 18h heure française (12h à NYC) que débutera le Christmas Day pour les accrocs de la balle orange. Et pour attaquer l’apéro, la NBA nous a gâté puisqu’elle nous offre un revenge game au Madison Square Garden entre les Knicks et les Bucks. Giannis Antetokounmpo n’a certainement pas oublié celui qui l’a fait passer pour une bouse auprès de toute la ligue et Mario Hezonja va devoir se cacher du Freak toute la soirée. 

Attaquer les festivités de Noël au Madison Square Garden avec un Greek Freak en ambianceur c’est plutôt sympathique. Et pour ceux qui se disent que cette rencontre sera conviviale, esprit des fêtes oblige, revoyez vite votre jugement. Giannis ne vient pas à Big Apple pour faire le touriste mais bien pour chercher sa vengeance et le corps postérisé de Mario Hezonja sous ses sneakers.

On remet dans le contexte : 1er Décembre 2018, match entre les Knicks et les Bucks au Madison Square Garden, premier quart-temps. Mario Hezonja intercepte la balle, remonte le terrain et claque le dunk, postérisant au passage Giannis Antetokounmpo qui essayait de revenir le bâcher par derrière. L’histoire aurait pu en rester là mais le Croate commet alors le sacrilège, il enjambe le Grec encore au sol nous rappelant à tous la scène mythique des NBA Finals 2001 avec Allen Iverson et Tyronn Lue. Le geste, qui n’est évidemment pas fait au hasard, est ensuite célébré avec le public de New York qui s’en donne à cœur joie. On vous laisse en juger, attention car la violence de ces images pourraient choquer les plus jeunes.

Passer pour une victime dans la Mecque du basket, humilié devant toute la ligue par un joueur de seconde zone, remplaçant chez les Knicks, qui ne marque qu’un panier du match, ça fait beaucoup pour un candidat au MVP et un joueur plus habitué à écraser les autres qu’à se faire écraser lui-même. Aussi ne croyez surtout pas que le joueur a oublié. Les joueurs de ce standing ont trop d’amour propre, trop d’égo, pour supporter un tel manque de respect de la part d’un simple role player. La preuve, après la rencontre, la seule chose qu’il réussissait à dire était qu’il « lui mettrait un coup dans les parties la prochaine fois ».

On ne lui en demande évidemment pas autant mais attendez-vous à ce que ses coéquipiers lui préparent la match-up avec son bourreau d’un soir sur plusieurs actions, le tout en partant à l’opposé pour lui offrir un demi terrain d’ouvert, son spot de prédilection. Oh, comme par hasard, encore un duel Hezonja – Giannis, le trente-sixième du match. Et pour ceux qui s’inquiètent du shoot de Superman, pas de panique, il ne fera que du dunk, le temps d’une soirée. Et s’il n’y parvient pas, il cherchera sans doute à marquer les esprits alors… on sort le petit 60/15/5 histoire de fermer les bouches et marquer l’histoire ?

De l’adrénaline, de la vengeance et l’envie de ratatiner son prochain, voilà ce qui nous attend ce soir. Comment ça c’est pas l’esprit de Noël ? Il ne faudrait pas nous prendre pour des Bisounours : on a le foie gras et le vin blanc, maintenant on veut du sang. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top