Lakers

Christmas Day 2015 : flashback sur le jour où Larry Nance Jr. s’est pris pour le Père-Noël, distribution de paniers pour… les adversaires

Larry Nance

C’est bien la peine d’être athlétique pour balancer une choucroute comme celle-là.

source image : nba league pass

Et non ! Noël, ce n’est pas juste des performances de folies à la Bernard King, ou des retrouvailles à la Shaq et Kobe. C’est aussi et surtout, une période symbole de générosité, de cadeaux et du plaisir à autrui. Peu de joueurs sont capables de comprendre cela en plein match malheureusement. Mais Larry Nance Jr. a, le temps d’une nuit, revêtu son plus beau costume rouge et sa plus belle barbe, pour nous gratifier de l’un des plus beaux paniers de ces dernière années, de l’histoire même. Chapeau monsieur ! 

On s’en souvient comme si c’était hier. Après avoir bouffé l’équivalent d’une récolte annuelle et bu toute une vendange en deux jours, il était l’heure pour nous de s’affaler sur le canapé pour regarder la meilleure soirée NBA de la saison, the so special Christmas Day. Et à l’heure où nous écrivons ces lignes, les images de notre fou rire reviennent, les sensations de notre crachat de dinde à travers le salon ressurgissent. Mais sur quel match avons nous vécu toutes ces émotions contradictoires ? Le Lakers – Clippers du 25 décembre 2015. Retour rapide en arrière. Back in the days, ce match nous donnait l’occasion de voir jouer une équipe des Lakers affreusement nulle mais assez sympathique. Kobe Bryant était de la partie et à partir de ce moment-là, la rencontre a toujours une saveur particulière. Roy Hibbert, Lou Williams, D’Angelo Russell, Julius Randle, Brandon Bass, Jordan Clarkson, Metta World Peace, Nick Young, Brandon Bass, Robert Sacre et bien sûr notre héros du jour Larry Nance Jr., une belle équipe de champion ça dis-donc. En face de nos amis se trouvent les Los Angeles Clippers, à l’ancienne, quaturo Griffin, DeAndre, CP3 et JJ en tête. Avec bien sûr le gros fumeur de gitane qui gueule tous le temps sur le banc, nous avons nommé Doc Rivers. Drôle de prénom pour un mec qui ferait bien de consulter tout de même.

Mais ne nous éparpillons pas et revenons en aux faits. Pour ce qui est de la rencontre en elle-même, elle n’est pas passionnante, what a surprise Les Clippers battent facilement les Lakers malgré une tentative de come-back en fin de match, et Kobe force comme jaja. Par contre, alors qu’il reste 9 minutes et 35 secondes sur l’horloge du premier quart temps, Larry Nance Jr. s’envole pour un rebond, ailes toutes déployées, caresse la balle au niveau de la ligne des lancers francs et bim ! Claquette toute en finesse… dans son propre panier. Ho ho ho ! Le voilà l’esprit de Noël les enfants ! Quand vos adversaires ont du mal à être efficace en début de rencontre, marquez à leur place ! Le move est magnifique, la grâce est sublime, la tête de Kobe Bryant est inoubliable, bref, un moment de légende. Autant vous dire que les stocks de ventoline de la rédaction ont vite été à sec. Fou rire incontrôlable pour les uns, crise cardiaque pour certains et autodafe de maillots jaunes et ors pour d’autres. Comment mieux finir cette fête entre copains autour du feu ? Merci à Larry, merci à Kobe et merci aux Lakers de 2015 en général pour cette belle poilade de cinq mois qui se finira en cris de joie et en sauts sur le canap’ le 13 avril 2016 pour le dernier match de la carrière du Black Mamba. Les gars sont des professionnels, ils savent choisir leur moment.

Joyeux Noël à toute la ville de Los Angeles qui a maintenant la chance de compter deux équipes de qualité dans ses rangs. Les Lakers affrontent les Warriors ce soir pour un énième revival de LeBron contre l’armada de Snake et du chef Curry. S’ils nous écoutent et qu’ils lisent ces lignes, qu’ils nous envoient un signal fort. Un petit dunk contre son camp ne serait pas de refus. Merry Swishmas ! 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top