Knicks

Du show, du suspense, une victoire à l’arrachée : Knicks et Bucks nous ont vendu du rêve

Knicks - Bucks

Un match qu’il ne fallait pas rater

Source image : NBA League Pass

Des stars dans les tribunes, un possible MVP sur le terrain et des équipes qui aiment jouer rapide : tout était réuni pour voir un grand match cette nuit au Madison Square Garden et on a pas été déçus.

Il ne fallait pas arriver en retard pour ce match ! Bien décidés à ne pas jouer les victimes, les new-yorkais lancent les hostilités avec un bon rythme et trouvent les ouvertures. Noah Vonleh fait les présentations avec Brook Lopez en lui collant un tomar d’entrée. Il enchaîne avec un trois points et les Knicks  mènent rapidement 7-2. Les Bucks recollent derrière Bledsoe et Middleton qui scorent 7 pts chacun dans ce premier quart temps.

Mario Hezonja électrifie ensuite le Garden en mettant Giannis sur un poster ! Le Buck tombe sous le choc et le Knick ne se prive pas pour passer au dessus de ces jambes pour faire une « Allen Iverson sur Lue » : le Garden est en trans’ ! Une autre attaque manquée suivi d’un trois point d’Hardaway force Budenholzer à prendre son premier temps mort (17 – 10),  ses joueurs sont à côté de la plaque. Message parfaitement reçu dans la foulée avec un 13-0 (23-17) pour remettre New York à sa place. Antetokounmpo, probablement encore énervé de l’action précèdente, cale un Euro Step suivi de sa propre version de la statue de la liberté, très propre. L’écart se maintient et le quart-temps se finit à 35 – 28. La suite se poursuit sur des bases aussi offensives, les défenses ne sont toujours pas en place et les remplaçants se font plaisir. Knox, 7 points dans le quart-temps et Dotson, 13 points (3/3 à 3-pts), font de bonnes entrées côté Knicks tandis que Brogdon et Giannis tiennent bon pour Milwaukee. Chaque fois que les joueurs du Wisconsin tentent un run, ils tombent sur un new-yorkais qui sort du bois. Quand il ne s’agit pas de Knox, c’est Dotson qui ramène son équipe à hauteur : à la mi-temps le match est très ouvert. (66 – 61)

Le retour des vestiaires est à l’avantage des locaux. Kanter enchaîne deux paniers et New York passe de nouveau devant (71 – 70). Bud prend un nouveau temps mort et la réaction est immédiate : un 17-0 à coup de tirs du parking ! Maker, Lopez par deux fois et Bledsoe, tout le monde met sa main à la pâte. Les Bucks semblent tenir le bon bout puisqu’ils parviennent à tenir une quinzaine de points d’avance mais Knox puis Hardaway ramènent leur équipe à -8, puis Allonzo Trier rentre un coast-to-coast au buzzer pour revenir à -4. Les Knicks jouent avec hargne et le public joue son rôle : chaque ballon arraché, chaque rebond offensif, est fêté comme un shoot de la gagne.

New York revient à -2 mais le Freak puis Brown avec un 3+1 permettent à Milwaukee de garder une petite avance. Les attaques prennent le pas sur les défenses pour le plus grand plaisir du public et Kevin Knox est le leader des locaux dans cette période. Il se permet même de bâcher Brook Lopez qui se venge dans la foulée en commettant une sale faute sur le rookie. Milwaukee ne parvient toujours pas à se débarrasser de ses hôtes qui reviennent à -5 à 4 min de la fin. Si Milwaukee ne parvient pas à revenir, New York ne réussit pas à revenir suffisamment pour inquiéter les Bucks. A 1 min de la fin, Hardaway obtient les deux lancers pour égaliser mais il n’en rentre qu’un ! Giannis s’arrache à l’intérieur pour prendre 3 points d’avance, sauf que Mudiay sort le 3-pts en sortie d’écran, ce match ne veut pas se finir ! Le grec a le shoot pour gagner mais ça ne rentre pas, prolongation. (124 – 124)

L’overtime démarre doucement, Giannis force trop et perd des balles (6 ce soir) et Mudiay est toujours aussi chaud : il plante deux trois points d’affilé, il veut être le héros. Bledsoe lui répond alors (130 – 130). Deux lancers puis un nouveau panier de l’inévitable Antetokounmpo permettent aux Bucks de mener à nouveau à une minute de la fin. Puis, Dotson plante une nouvelle banderille à 3-points (135-134). Le Freak a la balle pour égaliser mais se rate au shoot et Mudiay va sur la ligne : il n’en met qu’un des deux. Dernière action pour Milwaukee ? Bledsoe part en drive, manque son shoot mais la troupe de Bud parvient tout de même à obtenir deux lancers… manqués par Brook Lopez ! Le marathon se termine. Victoire New York.

Bien loin du blowout attendu, Knicks et Bucks nous ont offert un grand spectacle cette nuit. Des actions d’éclat, du suspense et une belle victoire obtenue avec les tripes pour New York. La fin de match laissera sans doute des regrets à Milwaukee et à Antetokounmpo qui a sorti une performance gigantesque (33/19/7) mais qui a manqué de clairvoyance sur la fin. Le tanking ? Finalement, très peu pour les Knicks sur cet automne 2018.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top