Bulls

Les Bulls et le Thunder passent à la caisse : la boxe c’est sympa, mais pas en NBA messieurs

En voyant le début de baston entre les Bulls et le Thunder, on sentait venir les grosses prunes sur le bureau de la NBA et ça n’a pas manqué : trois amendes et deux suspensions plus tard, il est temps de passer à la caisse. 

C’est quelque chose de très fréquent dans la ligue mais la NBA ne manque jamais une occasion de rappeler qui est le boss en sanctionnant systématiquement la moindre altercation sur ou en dehors (Ron Artest ?) des parquets : un peu d’adrénaline pourquoi pas mais tête contre tête non merci. Aussi, lorsque la ligue a sorti le communiqué hier soir pour revenir sur les évènements du match, il ne fallait pas s’étonner de voir tout le monde à la queue leu leu avec son petit chèque devant le bureau d’Adam Silver. On vous laisse savourer la déclaration officielle, retranscrite par Dan Feldman de NBC Sports.

« Les meneurs d’OKC, Raymond Felton et Dennis Schröder ont été suspendus un match sans solde pour avoir quitté le banc et participé à une altercation qui s’est étendue jusque dans le public. Dans le cadre du même incident, le pivot des Chicago Bulls, Robin Lopez, a été sanctionné d’une amende de 25 000 $ pour avoir aggravé l’altercation. Jerami Grant, ailier-fort d’OKC, a lui été sanctionné d’une amende de 20 000 $ pour avoir aggravé l’altercation tandis que Kris Dunn devra payer 15 000 $ pour avoir déclenché l’altercation en poussant le meneur du Thunder, Russell Westbrook. »

C’est plus que ce qu’on attendait mais les principales victimes, ironiquement, sont les moins impliqués dans la baston puisque Raymond Felton et Dennis Schröder ont surtout fait acte de présence et n’ont pas spécialement « participé » au sens où la NBA l’entend mais c’est une règle qui est bien connue des joueurs qui ne doivent jamais quitter leur banc, même pour venir protéger leurs potes. Ce n’est pas nouveau et en 2007, les Suns avaient probablement perdu le titre à cause de la suspension d’Amare Stoudemire et Boris Diaw, qui avaient quitté le banc pour soutenir Steve Nash, balancé comme un sac par Robert Horry.

Sans doute que sur le fond, cette règle est justifiable : imaginez vingt-six joueurs se mettre sur la gueule, ce serait ingérable. Toutefois, on est jamais contre un peu d’intensité, de trashtalking et de bonnes petites prises de têtes, c’est ce qui donne parfois des séries de Playoffs si disputées, des ambiances de dingue quand « l’ennemi » rend visite.

Pour en revenir aux sanctions, elles ont déjà été appliquées puisque le Thunder a du faire sans ses deux meneurs remplaçants cette nuit pour aller défier les Kings et la franchise peut s’estimer heureuse que la ligue n’ait pas sanctionné Brodie puisqu’on est pas dupe, Kris Dunn ne s’est pas dit « tiens si je déclenchais une bagarre » sur un coup de tête. Si on regarde bien l’action, bizarrement c’est Kris Dunn qui fait un mouvement de recul le premier et à moins qu’il y ait un sacré courant d’air dans le stade, on se dit que les bras de Russ n’étaient pas étrangers à ça, à bon entendeur.

La NBA a donc sanctionné les « agitateurs » du match Thunder – Bulls et cela fait parler. Entre Raymond Felton et Dennis Schröder qui prennent sans avoir rien fait, Jim Boylen qui empêche Robin Lopez d’arracher des têtes et un Russell Westbrook étrangement oublié, on avait de quoi s’enjailler. On se retrouve en Playoffs ? Ah bah non, ça n’arrivera pas. 

 

1 Comment

1 Comment

  1. JD87

    20 décembre 2018 à 16 h 45 min at 16 h 45 min

    c’est sévère.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top