Bucks

Preview Bucks – Pelicans : deux freaks face-à-face, si t’as pas 3 mètres d’envergure t’as raté ta vie

Giannis Antetokounmpo

Cachez les enfants messieurs dames.

Source image : quickmeme

Amateurs de blockbusters et de grand spectacle, inutile de s’enfermer dans une salle de cinéma pour obtenir votre dose d’adrénaline quotidienne ce soir. Les Pelicans d’Anthony Davis rendent visite aux Bucks de Giannis Antetokounmpo. Vous la sentez la bataille des titans là ? Les deux vont finir en 40-15-5 sans suer la moindre goutte. On souhaite bien du courage aux huit autres joueurs sur le terrain à partir de 2 heures du matin.

Les Pelicans sont pour l’instant 12ème de l’Ouest. Anthony Davis et Jrue Holiday ont beau faire des matchs incroyables, l’équipe ne suit pas dans sa globalité. Il y a pourtant de la viande, mais la mayonnaise n’est pas réussie pour l’instant. Il était plus facile de considérer Alvin Gentry comme un bon coach lorsque Rajon Rondo était sur le terrain c’est sûr. Maintenant que le sosie de la tortue Franklin est parti, on aperçoit bien mieux les lacunes techniques de l’ancien assistant de Steve Kerr. En dehors de « donner la balle au mec qui n’a qu’un sourcil et écartez vous », il n’y a pas beaucoup de collectif dans cette équipe. Tout avait pourtant bien commencé avec des victoires à 140 puntos dans tous les sens en début de saison. Mais voilà, désormais, Nikola Mirotic est redevenu lui même et galère donc à être efficace. Il réalise néanmoins sa meilleure saison et son absence lors des deux derniers matchs s’est fait ressentir. Tout le problème est là en fait. Les adversaires des Pelicans ne sont pas obligés de contenir Anthony Davis. Ce dernier peut scorer 40 points que son équipe pourrait perdre tout de même. Alvin Gentry devrait savoir ça, lui qui a affronté Kobe en Playoffs lorsqu’il était assistant de Mike D’Antoni, il connaît la difficulté d’une équipe à ne pas se reposer uniquement sur sa superstar.

En plus, face à eux se dresse l’un des effectifs les plus fournis de la Ligue. Les Bucks de Mike Budenholzer sont blindés à tous les postes. Giannis Antetokounmpo est tout sauf esseulé à Milwaukee. Khris Middleton est comme d’habitude en train de réaliser une super saison, Eric Bledsoe est bien plus en phase avec le collectif que l’année dernière, Malcolm Brogdon est la définition même de monsieur propre et Brook Lopez habite maintenant dans sa voiture au parking. Le collectif est léché (27 passes décisives par match), la défense est impressionnante (4ème au rating) et l’attaque est inarrêtable. Le Greek Freak dispose enfin d’un roster autour de lui parfaitement adapté à ses capacités de pénétrations inhumaines. Il sera peut-être aligné face à Anthony Davis sur quelques séquences ce soir et autant vous dire qu’on a hâte de voir les deux monstres être bugne à bugne. A domicile, les daims ne devraient logiquement pas avoir trop de mal à se débarrasser des oiseaux au long becs mais attention à Julius Randle qui pourrait apporter un soutien important au mono-sourcil. Quand les deux sont chauds, attentions aux arceaux cassés.

Le duel des deux stars est déjà immanquable en soi, mais en plus, c’est à 2h du mat’. Que demande le peuple ? Les asthmatiques et les épileptiques ne devraient pas trop s’attarder sur cette rencontre sous peine de finir sur le plancher. Ça va courir vite, ça va sauter haut, ça va être énorme tout simplement. Allez café !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top