Lakers

LeBron James veut Anthony Davis aux Lakers : le scénario rêvé pour Los Angeles, le pire cauchemar pour la ligue ?

Davis LeBron

On arrête de jour, non ?

source image : montage trashtalk

À un an et demi de la fin de son contrat, Anthony Davis attise les rumeurs comme jamais auparavant. Depuis que Zach Lowe et Adrian Wojnarowski ont annoncé son envie de tester le marché, il n’y a pas un jour sans une rumeur de départ de la superstar des Pelicans. La dernière en date ? Aux Lakers aux côtés de LeBron James.

Depuis lundi et le podcast des deux Insiders les mieux renseignés de la ligue, il n’y a pas un GM qui ne rêve pas d’Anthony Davis, et comment s’en étonner ? Superstar de la ligue, dominant comme jamais à seulement 25 ans, Davis est sans doute le joueur le plus convoité depuis la free agency de Kevin Durant en 2016 et Dell Demps risque de recevoir bon nombre de coups de fil dans les prochaines semaines pour tâter le terrain en vue d’un trade. Comme le disait Woj, il y a deux équipes qui sont particulièrement attentives à la situation de Unibrow et sans surprise il s’agit des Lakers et des Celtics, bien armés en jeunes et en pick de draft. Concernant les Angelinos, rien de surprenant puisque bon nombre de signes tendent à prouver qu’ils vont faire un gros move d’ici l’été prochain pour faire signer la star des Pels. Il y a évidemment les contrats courts donnant une grande liberté pour faire signer du gros free agent à l’été 2019, la signature de AD dans l’agence de Rich Paul, l’agent de … LeBron James, et le fait que les jeunes ne sont jamais mentionnés dans aucune discussion de transfert.

Pour le pape du scoop d’ESPN, l’échec du dossier Ariza prouve que les Lakers visent un plus gros poisson avec leurs jeunes et qu’ils ne les intégreront dans aucun échange à court terme.

« Ils n’abandonneront aucun tour de draft ni aucun de leurs meilleurs jeunes dans un échange visant à les renforcer cette saison parce qu’ils doivent garder tous ces atouts pour Anthony Davis, pour un gros échange durant l’été. »

Magic Johnson et Rob Pelinka espèrent toujours dénicher une autre superstar à associer au King et récupérer Davis serait la solution rêvée : la franchise pourrait alors compter sur celui que tout le monde considère comme le futur visage de la ligue pour les dix prochaines années. Que pense James d’une telle association ? Il est ravi et on le comprend.

« Ce serait génial de jouer avec lui, vraiment ce serait incroyable ! »

Imaginez Davis et LeBron en duo serait particulièrement flippant pour n’importe quel équipe. On parle ici de deux des cinq meilleurs joueurs au monde, celui qui a dominé la ligue sur la dernière décennie contre celui qui va probablement en faire de même sur la suivante. Avec un passeur de la qualité de James, on a aucun doute que leur association peut fonctionner et en imaginant que le King passe poste 4 pour laisser Davis en pivot, et on aurait sans doute sous les yeux la raquette la plus talentueuse de… l’histoire ?.

A l’heure actuelle, rien ne dit que Davis va refuser la prolongation au super max que peuvent lui offrir les Pelicans mais le temps passe et les comparaisons avec Kevin Garnett, du temps où il était aux Wolves, se multiplient, laissant l’intérieur en plein doute sur ses chances de succès à court terme. Un départ dans l’une des deux franchises les plus titrées de la ligue permettrait au joueur et à sa franchise de garder la face. Les Celtics n’ont même plus assez de place sur l’étagère pour les tours de draft accumulés et avec Jaylen Brown, Jayson Tatum voire Terry Rozier, ils ont aussi des jeunes à sacrifier pour monter un trade. Côté Lakers, Brandon Ingram sera très certainement utilisé ainsi que Lonzo Ball voire Josh Hart pour favoriser la reconstruction de New Orleans. Une rumeur avait également circulé sur les Warriors à un moment mais il faudrait pour cela sacrifier une ou deux stars du groupe pour rameuter Unibrow du côté de San Francisco : Davis avec les deux Splash Brothers ou le duo Curry-KD, on préfère ne pas imaginer.

Il n’y a pas si longtemps Alvin Gentry avait déclaré qu’il ne traderait AD pour rien au monde, pas même Beyonce : le coach des Pelicans va sans doute devoir se faire une raison si son équipe ne remonte pas rapidement la pente au classement. Anthony Davis souhaite un titre peu importe où il devra aller, avis aux amateurs. 

Les visiteurs ont tapé :

2 Commentaires

2 Comments

  1. killerdescore

    19 décembre 2018 à 15 h 27 min at 15 h 27 min

    Tous les joueurs de cette pauvre ligue sont pas des putes quand même

    ça devient ultra triste la NBA ,y en a que pour les grosses villes
    dans quelques temps on parlera d’un Giannis à L.A. aussi

  2. CaSePasseCommeCaChezLeMac

    22 décembre 2018 à 21 h 01 min at 21 h 01 min

    Donc le jour où une boite concurrente à la tienne et qui peut t’offrir un meilleur encadrement que ce que tu as et des perspectives plus nombreuses viens te proposer un job : si tu acceptes, t’es une chienne ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top