Los Angeles Clippers

Les Clippers ont prévu de signer Kawhi Leonard et Kevin Durant : associer une superstar à KD, « cela a-t-il du sens » ?

jerry west

Jerry West, l’homme qui murmurait à l’oreille de Kevin Durant.

Source image : Youtube ESPN

On en sait un peu plus sur les projets estivaux des Los Angeles Clippers. La franchise californienne aurait prévu de signer non pas une mais deux superstars, avec Kawhi Leonard et Kevin Durant. Un plan audacieux mais quand on a Jerry West dans ses rangs, on peut se permettre de rêver.

Avoir le projet de faire signer les deux meilleurs free agents de la prochaine intersaison n’a rien d’une idée innovante, loin de là, mais les Clippers se sont donnés cette année les moyens de leurs ambitions pour atteindre cet objectif. Tout a été mis en place pour pouvoir disposer du cap et des bonnes personnes en place pour convaincre les deux superstars de s’associer. Une véritable « obsession » dans les bureaux du Staples Center à en croire Brian Windhorst d’ESPN, qui a mené sa propre enquête et nous livre les préparatifs du board angelino à l’approche de la free agency.

En premier lieu et c’est le plus important, les dirigeants ont fait en sorte d’avoir de la place sous le cap pour l’été 2019, au moment de refaire signer Lou Williams et Montrezl Harrell pour des montants très, très corrects au vu des prix du marché. Les Clippers n’auront donc que 46 millions de dollars garantis au moment de convaincre des free agents, sauf que cela comprendra également Tobias Harris, le leader de l’équipe, qui réalise sa meilleure saison en carrière au moment de devenir libre, comme c’est étrange. Les Clippers lui réserveront-ils un spot ou sera-t-il sacrifié pour s’offrir une chance de rêver plus haut ? Il existe aussi la possibilité de transférer le gros contrat de Danilo Gallinari qui réalise une bonne saison mais qui serait facile à échanger si cela offre la possibilité de créer un Big Three avec Harris ou un autre joueur récupéré pendant l’été.

La seconde étape du plan des Clippers était de s’entourer des bonnes personnes pour convaincre des superstars de rejoindre une franchise qui est certes un gros marché mais qui n’a pas l’aura d’une franchise mythique comme les Lakers, les Celtics voire les Spurs. Voilà pourquoi Steve Ballmer a débauché Jerry West de son poste des Warriors pour qu’il vienne lui filer un coup de main. La légende des… Lakers est respectée par toutes les stars de la Ligue et aucun ne refusera de l’écouter au moment de débuter la free agency. Le Logo sera accompagné de Lee Jenkins, ancien journaliste de Sports Illustrated où il a côtoyé un certain nombre de joueurs par le passé, c’est d’ailleurs lui qui a aidé LeBron James au moment d’écrire sa lettre de retour à Cleveland : il sera important au moment de préparer le pitch pour les joueurs.

Mais le plus important dans tout ça, est-ce que ce n’est pas l’avis des joueurs en eux-mêmes ? A l’heure actuelle, rien ne dit que Kawhi Leonard et Kevin Durant ont envie de rejoindre les Clippers ni même de s’associer. Si on regarde un peu en arrière, le Snake nous a donné toutes les raisons de croire que cette association n’avait aucune chance d’aboutir. En 2014, n’est-ce pas lui qui a critiqué Kawhi Leonard en l’assimilant à un simple joueur mis en avant par le système des Spurs ? Le Klaw n’aura peut-être pas envie de jouer aux côtés d’un joueur qui l’a insulté il n’y a pas si longtemps. Autre point important, l’homme au dix comptes Twitter n’a-t-il pas dit il y a dix jours qu’associer une superstar à une autre du même profil n’avait aucun sens ? Alors, évidemment, KD n’a fait actuellement aucune déclaration poussant vers une association future avec Kawhi, mais le voir rejoindre les Clippers avec l’homme pieuvre, cela serait quand même sacrément couillu pour un tel donneur de leçon. Et puis à force de parler de départ pour Kawhi Leonard, on en vient à oublier qu’il y a un challenger qui avance ses pions lentement mais sûrement : les Raptors eux-mêmes. Premiers de la Ligue, avec un système de jeu où le joueur peut briller avec de grosses responsabilités et une place en Finale accessible chaque année. Cela vaut-il la peine de tout risquer pour aller s’empêtrer à l’Ouest avec une franchise qui n’offre aucune garantie de succès ?

Le plan des Clippers va-t-il permettre de faire signer deux superstars à la prochaine intersaison ? Le board a mis les petits plats dans les grands pour parvenir à ses fins mais entre le rêve et la réalité, il y a parfois un sacré fossé et il ne faudrait pas se retrouver avec une gueule de bois le 2 juillet prochain. 

Source texte : ESPN/Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top