Warriors

Preview Warriors – Raptors : tout le monde sur le pont pour le Game 2, c’est déjà l’été à Oakland

Les Bucks c’était de l’eau, au tour des Raptors de servir de bouteille de flotte.

Source image : NBA League Pass

Ho ho ho ! Merry Swishmas les enfants ! Ce n’est pas encore Noël mais c’est tout comme. Le vieux barbu nous offre un beau cadeau en avance là. Le Game 2 entre les deux meilleurs équipes de la Ligue, les Warriors et les Raptors. Ces derniers s’étaient imposés la dernière fois grâce à un énorme Kawhi Leonard. Mais cette fois-ci, Green et Curry sont de retour. Ça ne va pas être la même choucroute là.

On espère que vous n’aviez pas l’intention de dormir ce soir. Parce que, si une fois dans votre vie, vous poussez votre petit corps gras hors du lit à 4h30 du mat’, il faut que ce soit cette nuit. Les Warriors, double champions NBA en titre, reçoivent les Raptors, meilleure équipe de la Ligue sur ce début de saison. On ne sait pas vous, mais dans la rédaction, on a déjà programmé la pyjama party. Des matelas dans tout l’open space, une piscine de café et des rouleaux de sopalin en évidence, ça va être le feu. En plus si le match 1 de cette opposition avait finalement tourné à l’avantage des Canadiens (131-128), leurs adversaires du soir s’étaient battus jusqu’au bout, poussant même la prolongation afin de faire durer le rapport. Kevin Durant pour compenser l’absence de Curry et Green avait pris tous les tirs possibles et inimaginables pour finir à 51 points. Sauf qu’en face, ce n’était pas Jared Dudley qui défendait, mais bien Kawhi Leonard. The Klaw fut incroyable à la Scotiabank Arena, pour finir avec 37 points et une influence défensive énorme. Sans lui, Kéké aurait pu planter 65 puntos sans forcer. Autant vous dire que l’on s’attend à ce que le match de ce soir soit du même niveau. Donc on règle le réveil.

Néanmoins, pour ne rien vous cacher, nous avons un peu peur de la branlée. Lors du Game 1, les Warriors jouaient à l’extérieur, sans deux de leurs joueurs les plus importants de l’effectif, et n’avaient perdu que de trois points en prolongation. Qu’est ce que ça va être maintenant que la rencontre se joue à l’Oracle Arena avec des effectifs au complet. Steph Curry est revenu de blessure et l’effet s’est immédiatement ressenti. Quatre victoires de suite dont une contre les Bucks, qui n’ont pas eu une seule chance de vaincre la team du chef. En plus, le Splash Bro est de retour au niveau sur lequel il était parti, c’est-à-dire un level de MVP tout simplement. 31,5 points, 5,5 rebonds, 5,5 passes à 51% aux tirs dont 50% à trois points sur le mois de décembre, c’est agréable. Au delà des stats rondelettes, son influence dans le vestiaire et sur le terrain est capitale. Alors que les hommes de Steve Kerr se sont traités de plage pendant son absence, depuis son comeback sur les parquets, l’équipe joue mieux, plus vite, et avec le sourire s’il vous plaît. Raymond Vert est également à nouveau dans le cinq majeur, lui qui avait loupé 11 rencontres de suite va pouvoir à nouveau ouvrir sa gueule à chaque action quelconque. De son propre aveu, c’est le trashtalking qui lui a le plus manqué. C’est un état d’esprit qu’on ne peut qu’applaudir.

Attention tout de même, nous sommes inquiets pour les Raptors, mais s’il y a une équipe qui peut survivre à Golden State au complet, c’est bien elle. Et ce pour une seule raison, la défense. Peu de coachs dans la Ligue peuvent s’enorgueillir d’avoir autant de joueurs capables de stopper l’armada des Warriors. Danny Green sur Steph Curry ? Difficile de faire mieux. Kawhi Leonard sur Kevin Durant, impossible de faire mieux. Les deux anciens joueurs des Spurs seront capitaux dans la victoire des Canadiens. Eux seuls dans le roster peuvent tenir tête aux deux monstres. Kyle Lowry devra défendre par séquence sur le chef et on lui souhaite bien du plaisir. On espère que le match d’hier a suffit pour remotiver Calorie. Parce que sur le mois de décembre, le All-Star tourne à 7 points à 29% au tir. Comment dit-on dégueulasse en canadien ? Bref, à chaque fois que le meneur se loupe, les Raptors perdent. Sur toute les défaites de la saison, le bonhomme tourne à 23%. On vous laisse le temps de digérer la nouvelle et on repart. En gros, si le meneur ne retrouve pas son niveau du début de saison cette nuit, l’écart pourrait très vite grimper. Et dans une enceinte aussi chaude que l’Oracle, il ne faut mieux pas laisser aux Warriors la moindre chance de run.

Prévenez vos proches, préparez le mot du médecin pour le travail demain, sortez le jogging et les pantoufles, il est impossible que vous loupiez le match de ce soir. Game 2 des potentielles Finales 2019, même à 4h30, c’est immanquable. On espère que les Warriors ne vont pas activer le mode rouleau-compresseur pour que l’on ait droit à une belle rencontre. Les champions en titre font peur tout de même et imaginez ce que ce sera quand DeMarcus Cousins sera de retour. En attendant, profitons de la compétitivité en NBA tant qu’elle existe, il y a des chances que cette nuit en soit le plus beau symbole. 

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top