Thunder

Preview Pelicans – Thunder : OKC doit protéger sa première place et ça tombe bien, défendre est une spécialité cette saison

Thunder

#DefendTheLand

Source Image : trashtalk

La Conférence Ouest continue son calendrier de l’avent et aujourd’hui, ce sont les hommes du Thunder qui sortent de leur boîte en tant que leader au classement avec un bilan de 17 – 8. Cette nuit, à 2 heures, il va falloir défendre sa position, à l’extérieur, face aux New Orleans Pelicans d’Anthony Davis. Pas de problème, car OKC est la muraille la plus infranchissable de NBA cette année. 

Une bonne attaque fait gagner des matchs, une grosse défense fait gagner des titres. Serait-ce la leçon qu’ont retenu les joueurs du Thunder après s’être faits sortir des derniers Playoffs par l’équipe défensive de l’an dernier, le Utah Jazz ? Peut-être. En tout cas, lors du dernier match, ils n’avaient pas oublié ce que le Jazz leur avait fait subir et ils étaient clairement venu pour les faire exploser. Comme les mormons sont en petite forme en ce moment, notamment défensivement, OKC en a enfilé 122 face au 113 points adverses. Un score élevé qui ne reflète pas vraiment la tendance de ce début de saison puisque le Thunder est moins une machine offensive que défensive pour l’instant. Meilleure défense de la Ligue au rating et la cinquième en nombre de points encaissés par match (104,7), les Russell Westbrook, Paul  George et autres Steven Adams ont clairement décidé de ne plus rien laisser passer. Et il faudra au moins ça pour aller taper chez eux des New Orleans Pelicans qui sont la deuxième meilleure équipe de NBA au scoring.

Par contre, si une chose n’a pas changé cette année au Thunder, c’est la dalle de Russell Westbrook et son amour du triple-double avec ses moyennes de 22,1 points, 10,6 rebonds et 10,2 assists. Non, vous n’êtes pas coincés dans une remake de Un Jour Sans Fin étalé sur un an, Russ enchaîne bel et bien sa troisième saison en triple-double de moyenne, pour l’instant. Mais, comme à chaque année, Brodie a aussi ses coups de mou : 12 points, 11 rebonds et 10 assists lors de sa dernière sortie, à des pourcentages que nous tairons pour ne pas choquer les plus faibles. Sauf que cette saison, OKC a retrouvé son autre superstar, Paul George, qui affiche 24,3 points, 7,8 rebonds, 4,3 passes accompagnés de 2,2 interceptions par match qui font de lui le meilleur pickpocket de la Ligue, en duo avec Robert Covington et suivi de près par… Russell Westbrook. Forcément, difficile de marquer beaucoup de points pour l’équipe adverse quand elle se fait voler les ballons comme un touriste se fait tirer son téléphone dans le métro (10,4 steals par rencontre, meilleure team de la Ligue). Ah, vous êtes restés sur les chiffres de PG13 ? Pas étonnant, ce sont tout simplement ses meilleurs stats en carrière, dans chacune de ces catégories. En plus, pour palier aux mauvais soirs de Russ, OKC a son nouveau back-up de luxe : Dennis Schröder. Face au Jazz et aux briques qu’empilait Brodie, l’Allemand a fourni un 23/4/6 en sortie de banc qui a bien soulagé son équipe. Si l’on donne l’avantage au duo Randle – Davis à l’intérieur ce soir, on a du mal à voir comment les Pelicans et leur 25ème défense au rating pourraient stopper le monstrueux secteur extérieur du Thunder… Si en plus il y a de la profondeur et peu de blessures (si ce n’est celle d’Andre Roberson), il se pourrait que les joueurs de l’Oklahoma installent leurs tipis pour un petit moment sur la première place de l’ouest.

Il y avait déjà du talent, de l’énergie et l’envie la saison dernière, alors si le Thunder y ajoute de l’intelligence défensive, de la profondeur de banc et de la régularité, il va devenir très compliqué de les déloger de leur première place. Premier test cette nuit, à 2 heures, face aux Pelicans et leur jeu ultra-rapide. Attendez, vous allez vraiment laisser courir Russell Westbrook ?!

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top