Grizzlies

Preview Grizzlies – Clippers : et si c’était… la grande première de Joakim Noah version Grit and Grind ?

Joakim Noah Memphis Grizzlies

Memphis, probablement le meilleur fit possible pour Jooks.

Source image : Twitter - @memgrizz

Ce soir les Grizzlies reçoivent les Clippers au FedEx Forum pour un choc inattendu en ce début de saison. Ce sera l’occasion, peut-être, de voir les premiers pas de Joakim Noah sous la tunique des Oursons, si Bickerstaff le pense prêt à jouer. Début de la rencontre à 2h du matin. 

Il n’a signé qu’hier dans la journée, et pourtant, Jooks pourrait être en tenue ce soir pour la réception des Angelinos au FedEx Forum : une première depuis janvier 2018, c’était contre Golden State et il n’avait joué que quatre minutes. Marc Gasol a donc, enfin, sa doublure au poste 5… Sans manquer de respect à Ivan Rabb, on sentait qu’il fallait quelqu’un pouvant assurer une quinzaine de minutes par match pour laisser reposer Big Spain, qui a actuellement le sixième temps de jeu de la ligue à presque 34 ans, et ce quelqu’un les Grizzlies l’ont peut-être trouvé en Noah. Bon défenseur, gros rebondeur, le Français est venu au bon endroit pour se relancer. Memphis fait partie de ces équipes old school avec un rythme bien plus posé, où le pivot n’a pas à enchaîner les sprints à longueur de temps, et une grosse identité défensive, rien de mieux pour l’ancien Bull. Son expérience et son leadership défensif pourraient s’avérer précieux pour la seconde unit, en tout cas Mike Conley est conquis.

« Je pense que c’est un joueur qui a déjà prouvé beaucoup. C’est un grand communiquant et un leader. Il parle beaucoup, fait de bons écrans et en plus il est altruiste. Il incarne parfaitement l’état d’esprit du Grit and Grind et nous sommes très heureux de l’avoir avec nous. »

On l’a compris, le joueur a un boulevard au poste 5 en back-up et il se pourrait qu’il joue dès ce soir son premier match. En tant que joueur du banc, il croiserait alors la route de deux sacrés phénomènes : Boban Marjanović et Montrezl Harrell. « Release the Boban » comme diraient les fans des Clippers : le géant serbe, troisième PER de la ligue, est un sacré morceau à digérer pour n’importe quel pivot s’il reste plus que dix minutes sur le terrain. Rivers enverra ensuite Montrezl Harrell, l’energizer en sortie de banc et candidat au titre de sixième homme. Le joueur issu de Louisville est une sacré tête brûlée mais il fait partie de ces joueurs qui se tuent sur le terrain à force de tout donner et c’est forcément ce qu’apprécie le Doc, qui le laisse finir la plupart des matchs. Harrell, cette saison, c’est 16 points, 7 rebonds et presque 2 contres en seulement 25 minutes ! Il sera forcément parmi les challengers à la fin de la saison au moment des récompenses individuelles et ce sera mérité : avec un temps de jeu légèrement supérieur, il pourrait presque aller chercher le MIP. Concernant les match-ups intéressantes, on surveillera également la rencontre entre Patrick Beverley et Mike Conley, qui font partie des spécialistes défensifs au poste de meneur et qui auront sans doute quelques amabilités à échanger sur le terrain. Si Noah colle à l’esprit Grit and Grind, le Pat’ beigne dedans depuis des années : véritable bulldog sur le terrain, il fait faire des cauchemars à tous les meneurs adverses, lorsqu’il ne s’en prend pas aux spectateurs.

La première manche, il y a quinze jours, avait abouti à un match extrêmement serré, finalement remporté en prolongation par les Clippers malgré un Marc Gasol en 27/13/7. Ce match sent la revanche et au risque de paraître un peu chauvin, on espère apercevoir un Frenchie sur le terrain pour l’occasion.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top