Bulls

Officiel, les Bulls se séparent de Fred Hoiberg ! Le bilan est dégueu mais accrochez-vous, le timing l’est encore plus

Fred Hoiberg

Allez, la bise à Paul.

Source image : NBA League Pass

Après trois ans et quelques semaines à la tête des Chicago Bulls, Fred Hoiberg vient donc de se faire virer de l’Illinois. « Enfin ! » diront certains tant il aura été critiqué, que ce soit pour ses résultats, ses choix et, surtout, son jeu. Pourtant, pour une équipe dont les vacances chez papy et mamie était déjà prévues pour avril, le timing de cette annonce interroge. 

Fred Hoiberg viré ! Qu’y avait-il de si pressé pour que les Chicago Bulls se réveillent aujourd’hui ? Alors oui, le bilan de cette saison est affreux : 5 victoires pour 19 défaites, les Bulls se marrent tout au fond de la classe NBA, avec les cancres Suns et Cavs. C’est vrai aussi que ce début de saison rappelait pas mal le bilan cataclysmique de l’an dernier (27 – 55) et que bon nombre de spectateurs sont partis en dépression en voyant le jeu des Bulls. Certains ont même perdu des potes en les invitant mater un match de Chicago à la maison, ces derniers pensant cet acte de torture volontaire (Pierrot, répond au tel, je te jure que je ne savais pas !). Peut-être le front office vient-il à peine de renouveler son League Pass, de découvrir les matchs de son équipe et s’est finalement décidé à épargner les derniers survivants parmi les fans de la franchise. Bon, vous vous en doutez, ce n’est pas exactement la déclaration de John Paxson, vice-président des opérations basket des Bulls dans un communiqué :

« Ces décisions ne sont jamais simples à prendre, bien que je pense qu’il s’agisse du bon choix pour notre organisation. Après évaluation, j’ai décidé de faire ce changement avec le soutien de tout le développement de notre équipe en tête. Je crois qu’il est impératif que nous construisions les bonnes dispositions pour permettre à nos joueurs d’évoluer dans les meilleures conditions, pas seulement maintenant, mais aussi dans le futur. »

Mais tout cela était prévu. Personne n’imaginait que les Chicago Bulls allaient se transcender cette année, personne n’espérait que Fred Hoiberg puisse redresser une barre qu’il n’a jamais vraiment tenu, lui qui doit en grande partie ses deux bonnes saisons à un Jimmy Butler en feu et omniprésent. Pour aller plus loin, laisser se développer les joueurs sans grosse pression du coaching, donner les clefs à des joueurs comme Ryan Arcidiacono Zach LaVine, Lauri Markkanen, Kris Dunn ou même, pourquoi pas, Jabari Parker, c’était visiblement le projet. Quitte à tanker, autant conserver un coach qui, même en essayant, galère à gagner des matchs ! Ou au moins, attendre l’été pour redémarrer un projet calmement, et pas au milieu d’une saison. D’autant plus que Fred Hoiberg n’a même pas pu profiter de ces jeunes joueurs talentueux avec toutes les blessures qui se sont accumulées, et que c’est au moment où tout ce beau petit monde revient que la décision est prise de se séparer du coach. Pour l’instant, c’est Jim Boylen, ancien assistant de Gregg Popovich, qui prend la suite pour gérer ce roster talentueux mais qui a encore besoin de temps. Ce que Fred Hoiberg n’a peut-être pas eu. Ceci dit, il passait si lentement quand on regardait son équipe…

Au final, même sans être un supporter des Chicago Bulls, chacun ressent une forme de soulagement. Non pas que Fred Hoiberg soit particulièrement mauvais (même franchement…), mais l’on se dit que ça ne pourra pas être pire malgré un timing étonnant. Et en même temps, n’était-ce pas ce que l’on s’était dit après la dernière saison de forceur de Buckets… et en sortie de saison cet été… ? Chicago Bulls, nous sommes prêts, étonnez-nous ! 

Source : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top