Bulls

Lauri Markkanen is back : le phénomène des Bulls a retrouvé les parquets, maintenant faut chauffer

Source image : NBA League Pass

C’était probablement le moment le plus attendu de ce début de saison chez les Bulls, et il a eu lieu ce samedi à Houston : Lauri Markkanen a retrouvé le terrain avec ses copains, après deux mois de galères.

On s’en souvient comme si c’était hier. Alors que l’automne vient de démarrer et les joueurs se rassemblent au camp d’entraînement, la hype qui entoure Lauri et sa deuxième saison professionnelle s’effondre en un instant. Comment ? En apprenant la blessure du kid au niveau du coude, quelques jours avant la reprise de la NBA. Autant dire que dans la Windy City, ça soufflait très fort dans les rues comme dans les têtes. Pas de quoi changer le plan global de la franchise, qui est de présenter le tank le plus soigné possible à la Draft 2019, mais un gros coup au moral des fans ainsi que celui du joueur, qui espérait confirmer sa belle campagne rookie avec un second acte d’aussi bonne qualité. Markkanen va regarder ses copains en chier pendant deux longs mois, afin de revenir à 100% de ses capacités ce weekend. Déplacement des Bulls chez les Rockets, match anecdotique vu qu’il a été dominé d’un bout à l’autre par Chris Paul et compagnie, le staff de Chicago annonce tout de même un Lauri disponible et le bonhomme rentre en venant du banc dès le premier quart-temps. Autant être clair et transparent d’entrée, la soirée sera à oublier et pour une raison simple, Lauri manque de rythme, de tempo, de routine, bref de tout ce qui fait que les joueurs NBA montent en température au fil de la saison. Avant de pouvoir le juger vraiment, le Finlandais va devoir se bouffer un bon mois de basket, et là on pourra discuter de son jeu, de sa réintégration et tout ce qui va avec.

Il n’empêche que la simple présence de Markka sur les parquets avait de quoi chauffer les coeurs des supporters de l’Illinois. Pour un tir de loin en tête de raquette, oui, pour un ou deux bons réflexes défensifs, aussi. Mais surtout pour ces quelques séquences qui, visuellement, pouvaient donner des micro-frissons : balle à Zach LaVine, qui la donne au poste pour Lauri Markkanen, pendant que Wendell Carter Jr coupe à l’opposé, on aime. L’action, on s’en tape complètement, mais pour les yeux, c’est régalade. Parce qu’il est là, l’avenir des Bulls. Il n’est pas dans ce trou noir qu’est Jabari Parker, ou bien les role players qui tentent de garder leur place en NBA. Zach a été prolongé, Lauri le sera à l’avenir, WCJ vient d’être drafté. Ce sont ces trois pépites, en plus de Kris Dunn dont on attend le retour avec impatience, qui vont dessiner le demain à Chicago. Si on pouvait émettre un seul souhait ? Virer encore et toujours Fred Hoiberg, dont le jeu actuel, qu’il soit sur tout-terrain ou demi-terrain, est une atrocité pour n’importe quel fan de basket. Manque de spacing, manque de mouvement de balle, rotations bordéliques, joueurs perdus, si le coach des Bulls arrive à nous flinguer un tel vivier de talents, ça va pas le faire. Laissons, en tout cas, un peu de temps à Lauri pour retrouver ses marques, chauffer le poignet, créer une alchimie sur le terrain avec Wendell, et d’ici très peu de temps on est sûrs et certains qu’il y aura des soirées prometteuses dans l’Illinois. Markkanen is back, à très vite pour une vraie update basket.

Il ne manque plus que Kris Dunn pour pouvoir enfin lancer la vraie saison des Bulls. Bobby Portis en bonus, mais le simple fait de revoir Lauri Markkanen hier soir en tenue de match fait plaisir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top