Cavaliers

Preview Cavaliers – Raptors : branlée obligatoire pour prouver que l’ère LeBronto est terminée

LeBronto

Allez, une bonne raclée et on enlève les lettres. Jusqu’en Playoffs en tout cas…

Source image : twitter

Qu’il est loin le temps où cette affiche faisait figure de main event dans une nuit NBA. Maintenant que le King s’est barré, Cleveland ne fait vraiment plus rêver. Après un match de folie contre les Warriors, les Raptors vont pouvoir se reposer face à des Cavs amorphes. Les dinos vont se venger de quatre années d’humiliation ce soir, à la place des fans de la franchise de l’Ohio, on ne se déplacerait pas. 

Avis aux joueurs de Cleveland, venez à la Quicken Loans Arena avec de la place dans vos valises, comme ça vous repartirez avec tous les points que vous avez pris dans la tronche. Il y a des chances que ça fasse très mal ce soir. Les Raptors ne vont pas laisser passer l’occasion de se venger. Ils sont dans une forme olympique et sortent tout simplement du futur match 1 des finales (nos amitiés aux Bucks et aux Sixers). Il ne faut pas hésiter une seule seconde, LeBronto fait partie d’une ancienne ère. Kawhi Leonard devrait d’ailleurs profiter de cette rencontre pour prouver qu’il est le nouveau roi de l’Est. Une petite pointe à 40 points devrait sans aucun doute faire le taff après la victoire face à KD. Se déplacer à Cleveland cette année est synonyme de vacances. Dommage que l’on ne puisse plus admirer la bouche ouverte de Tyronn Lue cependant. Seul point ensoleillé de la saison des hommes de Larry Drew, Collin Sexton. Le rookie injustement critiqué par ses vétérans en début de saison est en train, depuis une dizaine de jours, de montrer tout son potentiel. Pas encore créateur pour les autres, il a en revanche la capacité de scorer sur n’importe quelle défense pour un peu que son tir soit réglé. Ça force encore énormément et du coup les pourcentages sont dégueulasse, mais au moins, il ose et n’a pas peur de tenter. Tout ce qu’on demande à un rookie d’une équipe qui tanke après tout.

La rencontre de ce soir sera également l’occasion d’observer une minute de silence à Gérard, notre soldat déchu. On ne le verra plus porter le maillot qui lui as permis d’être MVP des Finales (de la parade en tout cas). Espérons qu’il retrouve vite une équipe en quête de shooteur et en trop plein d’argent. Le GOAT est pour l’instant laissé de côté et nous régale uniquement grâce à son compte Twitter. Reviens sur les parquets, tu nous manques, on n’en peut plus de vivre sans toi. On chiale un coup, et on reprend. Les Raptors sont donc pratiquement assurés de sortir de la salle avec la victoire ce soir, mais attention. Les Cavs ont récemment surpris les Rockets et les Sixers. Quand ils veulent, les petits jeunes sont capable de jouer avec une bonne intensité. Mais bon il devrait en falloir plus pour inquiéter l’armada de Toronto. Ces derniers pourront d’ailleurs aligner Jonas Valenciunas ce soir pour affronter Tristan Thompson. Le Lituanien n’a jamais été aussi efficace en carrière, avec pourtant son plus faible temps de jeu. Ce match sera sûrement l’occasion pour lui, et tout le banc d’ailleurs, de profiter sur le parquet pendant que l’écart atteint les vingt points. On vous a dit, ne venez pas si vous êtes fans de la franchise de l’Ohio.

On ne vous dit pas qu’une victoire face aux Cavs confirmerait la bonne forme des Raptors. Ces derniers viennent de battre les Warriors et il y a plusieurs classes d’écart entre ces deux équipes. En revanche, une bonne raclée permettrait de tourner la page d’une période sombre. Celle des chokes en Playoffs, celle des sweeps face à un seul homme, en gros celle de la déception. Les dinosaures sont sur sept victoires de suite, et du coup bientôt huit sans vouloir trop nous avancer. Rendez vous à 2h du mat’ pour le massacre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top