Bucks

Shaquille O’Neal adoube Giannis Antetokounmpo : le nouveau Superman c’est lui, on cherche encore sa kryptonite

Giannis Antetokounmpo

Superman c’est plutôt un bon surnom pour un mec qui fait des stats d’alien.

Source image : Youtube

Shaquille O’Neal a toujours aimé trouver des surnoms pour les joueurs NBA, que ce soit du temps de sa période sur les parquets ou depuis le début de sa carrière de consultant à la télévision. Le surnom de Paul Pierce, « The Truth » a notamment été trouvé par le Shaq un soir de grosse perf’ face aux Lakers. Sa dernière oeuvre n’est pas une création mais bien un don, celui d’un de ses propres surnoms envers un joueur qui ne cesse de l’impressionner : Giannis Antetokounmpo.

Le Greak Freak impressionne bien du monde en ce début de saison et les anciennes gloires ne sont pas en reste, notamment Shaquille O’Neal. L’ancien pivot, reconverti chroniqueur pour TNT, a toutes les occasions du monde pour voir briller la star des Bucks et notamment dans la peinture, sa zone de prédilection. Invité du Stephen A. Smith Radio Show sur ESPN, il a tenu à offrir un cadeau au joueur, son propre surnom.

« Vous savez quoi ? Je n’ai jamais renoncé à mon nom jusqu’à présent mais je lui donne à lui [à Giannis Antetokounmpo, ndlr]. C’est le nouveau Superman, c’est ici que vous l’avez entendu en premier. »

Stephen A. Smith a eu beau le relancer sur la question, le Big Cactus était décidé c’est Giannis et nul autre qui le mérite désormais. On se souvient pourtant qu’à une époque pas si lointaine Shaq n’était pas trop chaud pour donner son surnom acquis dans les années 90. Dwight Howard qui s’était auto-proclamé Superman a notamment pris cher à plusieurs reprises, mais la domination actuelle de Giannis ne souffre d’aucune contestation, aussi le moment était peut-être bien choisi. Chaque soir le Grec se fait un plaisir de martyriser tous les intérieurs de la Ligue et compter le nombre de rebonds offensifs suivis d’un poster nous semble désormais une tâche bien longue. Cette saison le Daim tourne à 27 points, 13 rebonds et 6 passes de moyenne. Connaissant le goût du spectacle de l’ancien joueur des Lakers, on ne serait pas surpris qu’il mette en scène une sorte de passation de pouvoir avec paillettes et jeu de rôle. Encore faut-il que le Freak accepte ce présent, sa moyenne aux lancers-francs risque d’en pâtir.

Giannis Antetokounmpo nouveau Superman de la NBA. Une ancienne gloire qui met en avant la star de cette saison, on trouve ça plutôt rafraîchissant. Au moins ça change des débats stériles sur les comparaisons intergénérationnelles. 

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top