Jazz

Preview Jazz – Celtics : Gordon Hayward fait son retour dans l’Utah, avec un an de retard

gordon hayward

Sifflets ou standing ovation ? C’est l’enjeu du retour de Gordon Hayward dans l’Utah cette nuit.

Source image : Youtube

C’est le moment que tous les fans du Jazz attendent : le retour en ville de leur ex-chouchou, Gordon Hayward. Après une signature controversée et une sale blessure dès le premier match de la saison passée, les retrouvailles s’annoncent chaudes à Salt Lake City, à 3h30 du matin.

4 juillet 2017, au terme d’une longue nuit Gordon Hayward prend la décision de quitter l’Utah pour poser ses valises à Boston où Kyrie Irving le rejoindra pour former une équipe capable d’aller chercher les Cavs du King. Mais dès la première rencontre de la saison, face à cette même équipe de Cleveland, Gordie retombe très mal et se blesse terriblement. Fin de saison pour lui, et une longue rééducation commence, le début de l’exercice 2018-19 dans le viseur. Mission accomplie ! GH revient sur les parquets dès la première nuit face aux Sixers, avec une restriction de minutes imposée par son coach qui tient toujours à l’heure actuelle. Ce soir, il fait son grand retour dans la franchise qui l’a drafté, mais quel accueil lui réservent les fervents supporters Mormons ? Le jour même de sa signature dans le Massachusetts, des vidéos de maillots brûlés et des messages de haine envers le rouquin ont circulé sur le net. Le retour est un passage obligé mais il pourrait mieux se passer que prévu. En effet, de l’eau a coulé sous les ponts depuis la fracture du beau gosse et, sans lui, les hommes de Quin Snyder ont réussi à atteindre les demi-finales de Conférence la saison dernière  grâce à l’éclosion d’une nouvelle star du nom de Donovan Mitchell.

Pour ce qui est du match, le débat s’annonce serré. Même si du temps s’est écoulé depuis la dernière soirée du produit de Butler à SLC, Rudy et ses potes  auront sûrement envie de lui prouver qu’il a fait le mauvais choix en quittant l’Utah. Personnellement, le défi est énorme pour Spida Mitchell qui voudra montrer à son prédécesseur que le Jazz est entre de bonnes mains et que le problème de scoring annoncé dans les montagnes était finalement du vent. Finalement, le contexte pourrait être trop lourd pour des Celtics qui n’ont pas totalement récupéré de leur match de la veille à Phoenix sans compter que la forteresse de la Vivint Smart Homa Arena est toujours dure à prendre. Enfin, on guettera le duel à distance entre deux des meilleurs tacticiens du pays. Tous les deux devancés dans les votes par Dwane Casey, ils font partie des principaux favoris pour soulever la récompense ultime pour un coach en fin de saison. Dans cette optique là, le résultat du soir pourrait donc potentiellement compter dans l’esprit des votants. Une donnée à ne pas sous-estimée à l’approche de ce choc inter-Conférence.

Attendons-nous à une forte émotion pour Gordon Hayward pour ses premiers pas dans l’Utah en tant qu’adversaire. Si Donovan Mitchell venait à lui dunker dessus, toute la salle pourrait exploser et deviendrait alors incontrôlable. On a le droit de dire qu’on a hâte ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top