Blazers

Preview Blazers – Bucks : duel de stars pour confirmer deux bons débuts de saison

Blazers lillard mccollum pari

« S’ils défendent dur sur moi, c’est à toi de jouer. »

Source image : NBA League Pass

Parmi les équipes en forme de ce début de saison, les Blazers et les Bucks s’affrontent au Moda Center à 4 heures du mat’. Les deux formations veulent confirmer pour s’installer un peu plus confortablement sur le podium de leur Conférence respective.

Portland va avoir à cœur de valider sa dernière victoire contre les Wolves (111-81) face à une vraie équipe, bien organisée et gérée (courage aux fans des Loups). Tandis que les Bucks devront montrer que leur première défaite de la saison face aux Celtics (117-113) ne les a pas trop affectés et qu’il faudra bien compter sur eux toute la saison. A noter que Giannis Antetokounmpo avait fait son retour de protocole de commotion cérébrale pour affronter la Green Nation, match durant lequel il avait lâché une bonne feuille de stats pour redémarrer la machine avant d’enchaîner avec une perf’ XXL sur la tronche des Kings (26 points, 15 rebonds, 11 assists et un dunk venu d’ailleurs sur son compatriote Kosta Koufos, à imprimer en grand sur le Parthénon). Le symbole du match de ce soir ? Le choc entre deux franchise players influents avec d’un côté le Greek Freak et de l’autre Damian Lillard aka le meilleur rappeur de la Ligue. Deux postes différents mais un rôle majeur dans les victoires de leur équipe respective. Pour ce soir, on pose notre pièce sur Milwaukee grâce sa jeune star, qui donne l’impression de dominer la concurrence depuis une décennie alors qu’il n’a que 23 ans.

Même si Dame se retrouvera face à Eric Bledsoe (spoiler alert, prenez-le en TTFL), il ne pourra jamais autant peser sur une rencontre que le Freak. Même si Jake Layman a travaillé sa défense durant l’étéet  qu’Al-Farouq Aminu n’est pas le dernier pigeon venu, il n’y a aucune chance pour qu’ils puissent arrêter le candidat au titre de MVP car personne ne le peut vraiment en NBA. La défense, il risque quand même d’y en avoir pas mal puisque les Bucks sont la troisième équipe au défensive rating à égalité avec les Nuggets et juste devant les… Blazers, cinquièmes. Pourtant, on pourrait imaginer un match assez offensif, durant lequel un homme peut sortir son épingle du jeu : C.J. McCollum. L’arrière des Blazers fait un début de saison plutôt timide numériquement, mais le Cijay Game peut tomber à tout moment et on le sait. Pendant que Malcolm Brogdon essaiera d’alléger les souffrances de mimi-LeBron sur Lillard, le MIP 2015-16 aura quartier libre pour bombarder à distance et relever ses pourcentages bien en-dessous de ses standards (34.5%) contre 40% du parking en carrière.

Les astres semblent alignés pour que l’on puisse voir un beau match de basket entre les Bucks et les Blazers, mais au final c’est au Dieu grec de rappeler au commun des mortels qu’il n’y a rien à faire pour l’arrêter.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top