Lakers

Les Lakers stoppent la crise à Portland : grosse victoire en déplacement, un grand merci au banc !

Lakers
Source image : NBA League Pass

De choix, ils n’avaient vraiment pas. En déplacement à Portland, les Lakers devaient trouver un moyen de l’emporter, ce qu’ils ont fait collectivement cette nuit : le genre de performance qui devrait un peu calmer la tempête…

On savait que la saison allait être incroyablement stressante et médiatisée pour les fans de la franchise de Los Angeles, mais ce qu’on ne savait pas, c’est qu’il allait seulement falloir trois semaines avant que le premier volcan soit en éruption dans la cité des anges. Suite à un début de saison mitigé, entre résultats troublants, rotations douteuses et fin de matchs flinguées, Luke Walton recevait une soufflante de la part de Magic Johnson avec un message des plus simples : gagne, commence à gagner des matchs, ou tu vas passer ton 25 décembre à distribuer des tracts devant Carrefour. Le problème pour l’entraîneur des Lakers, c’est que le timing du message n’était lui pas simple. Avant un déplacement à Portland, bonjour le calvaire. Cependant, pour répondre à la critique et quelque part fermer la bouche de pas mal de monde, ce sont les joueurs qui sont venus en aide à leur coach, l’effort collectif étant complet pour cette belle victoire à l’extérieur. Le moment clé ? Troisième quart-temps, qui permettra aux visiteurs de prendre le large grâce à la masterclass de Rajon Rondo, les punitions de Josh Hart, les efforts d’Ivica Zubac et le sérieux des autres membres de la team. Plus appliqués en défense, plus sereins en attaque, les Lakers profitaient alors d’une lourde baisse de régime côté Portland pour s’échapper et ne plus regarder en arrière. Enfin… ne plus regarder en arrière… pensait-on. Dans la plus typique des rencontres de la clique californienne, c’est comme neige au soleil que l’écart fondra, laissant les Blazers y croire dans les dernières minutes du match. Car oui, perdre 20 points d’avance, c’est dans désir profond de ces Lakers.

Mais au lieu de s’écrouler et donc tendre une fois de plus le fouet aux médias locaux comme nationaux, c’est tout un groupe qui refusera de tomber dans le même script que celui de nombreux matchs perdus sur ce début de saison. Et un gros contre de LeBron sur Nurkic, et un immense effort de JaVale McGee des deux côtés du terrain. En y ajoutant le calme de Rondo, l’agressivité de Kuzma et l’élasticité de Hart, les Lakers parvenaient à atteindre leur objectif. Merci le King, au passage, qui sentait le comeback arriver tel un camion et mettra fin aux espoirs des hôtes avec quelques points bien sentis. Malgré l’avance zappée au finish, la performance globale de ces Lakers a de quoi être encourageante. On ne gagne pas aussi facilement à Portland. Surtout après avoir déjà perdu lors du tout premier match de la saison. En bons compétiteurs, les potes de Lonzo Ball ont retroussé leurs manches et montré qu’ils se serreraient les coudes dans les tranchées cette saison. Peut-être que le bonheur de ce weekend laissera place à de nouvelles désillusions dans les jours à venir, ou peut-être pas. Peut-être que le feu médiatique reprendra avec une déclaration de trop ou un money-time gâché, ou peut-être pas. Mais ce que cette équipe peut avoir de sûr et certain, c’est une belle victoire en mémoire, dans une arène hostile, avec la pression environnante et un effort validé collectivement.

Un succès dépendant du talent monstre de LeBron ? Non, pas pour cette fois. Luke Walton peut respirer, ses joueurs ont pris le relais et envoyé un message fort à Magic Johnson : ce groupe veut se construire et se battre ensemble, maintenant on en redemande pour éviter de mettre cette performance dans la catégorie des one-shots.

1 Comment

1 Comment

  1. golgoth113

    4 novembre 2018 à 12 h 34 min at 12 h 34 min

    Merci McGee! Révélation de l’année et soutier de la victoire des Lakers.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top