Old-School

Tracy McGrady assure qu’il marquerait entre 35 et 40 points de moyenne dans la NBA actuelle : avec des stats pareilles, direction le Hall of Fame, non ?

Tracy McGrady

En 2002-03 ? 32,1 points de moyenne, en ne shootant que très peu du parking.

Source image : Youtube

Lors d’une émission d’ESPN où Tracy McGrady était l’invité, ce dernier a affirmé que dans la configuration actuelle de la Ligue il aurait marqué « facilement » entre 35 et 40 points de moyenn. Oui, ces chiffres semblent fous, mais T-Mac nous a servi un argumentaire recevable. On vous explique tout ça ? Let’s go.

Avec 35 ou 40 points de moyenne, T-Mac aurait donc eu sa chance pour intégrer le Hall of Fame… Oh wait. Son explication est simple, à l’époque durant laquelle Tracy dominait, les 3-points étaient moins à la mode que maintenant, merci Steph, d’ailleurs la formation des joueurs était bien moins focalisée sur cet aspect du jeu. Petite mise en pratique : lors de la saison 2002-03, T-Mac sort sa saison la plus prolifique au scoring avec 32,1 points de moyenne par match. Phénoménal. Mais comme il le précise, cette saison là il tire six fois par match au large et en réussit 2,3 en moyenne. A titre de comparaison, lors de l’exercice 2015-2016, Stephen Curry, alors futur MVP marque 30,1 par match mais shoote 11 fois du fin fond du parking et en rentre 5, en mode lambda. Dans ses quelques grandes années, Tracy McGrady shootait au-dessus des 35% de derrière l’arc, donc à notre époque et avec un volume de tirs plus conséquent on peut mathématiquement en déduire qu’il aurait marqué plus de points, compris Jamy ? Certains peuvent répondre que The Big Sleep serait défendu bien plus haut et donc que pour tirer à 3-points… bah c’est plus compliqué, sauf que l’un des scoreurs les plus prolifiques de l’histoire de la NBA savait plutôt bien se défaire du marquage et donc finir les actions avec un jumper à mi-distance, en puissance ou de manière plus subtile.

Quand on voit le début de saison et le rythme imprimé par toutes les équipes actuellement, on imagine que Tracy McGrady pourrait marquer 20 points en 40 secondes. Blague à part, avec sa vitesse et ses envolées au scoring, le cousin de Vince Carter aurait été un joueur magnifique à voir évoluer dans la Ligue aujourd’hui, et surtout suivre l’évolution de son tir à longue distance aurait pu faire baver un tas de fans de basket. Il définissait à lui tout seul le terme d’électron libre et cela correspond plutôt bien à la définition de la NBA donnée par Kyle Lowry au magazine Slam :

« Je pense que les gars sont encore plus à l’aise dans leur jeu offensif. Tout le monde s’étend, comme les pivots qui tirent à 3-points, ça ouvre encore plus le jeu. Il y a bien plus de tirs qui sont pris et on a plus de liberté de mouvement, ça rend le jeu plus excitant. »

Savoir si McGrady se serait encore plus amusé en NBA dans l’époque contemporaine, c’est sûrement vrai. Mais pour savoir s’il pouvait marquer 35 voire 40 points par match… on vous invite à ouvrir NBA 2K et lancer les simulations.   

Source : ESPN 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top