Nuggets

Will Barton blessé jusqu’en décembre : timing pourri pour le joueur, quelles solutions pour Mike Malone ?

Will Barton

Malgré son absence, son équipe a gagné deux matchs consécutifs dont un face aux Warriors.

Source image : NBA League Pass

Élément devenu essentiel au fil du temps pour Denver, Will Barton s’est blessé à la hanche samedi dernier face aux Suns. Avec 16,5 points de moyenne après deux matchs, l’ailier des Nuggets ne reviendra pas sur les terrains au minimum avant le début du mois de décembre. Un trou qu’il va tout de suite falloir combler pour ne pas ternir le départ fracassant des hommes de Mike Malone.

Pour ce qui est de l’adaptation, nous avons eu des premières indications dimanche face aux Warriors et hier soir pour la réception des Kings. Pour ce qui est de démarrer les matchs, c’est donc Torrey Craig qui a fait son apparition dans le cinq de départ pour remplacer le grand blessé. La première impression est plutôt bonne puisqu’il a réussi à maintenir l’arme offensive la plus relou de la Ligue, Kevin Durant, à seulement 20 petits points. Ajouter un bon joueur défensif sur les lignes extérieures permet aussi de soulager Gary Harris pour qu’il soit plus frais en attaque. La formule marche plutôt bien puisque l’arrière est à 23 points de moyenne sur les deux derniers matchs. En défense, on l’a tous compris, Craig assure mais pour l’attaque ce n’est vraiment pas terrible. En même temps, avec les psychopathes du scoring qu’il a autour de lui, c’est plutôt positif d’avoir quelqu’un qui n’a pas trop besoin d’avoir la balle entre les mains en attaque, un peu à la manière d’un Andre Roberson à OKC. Sur le poste 3, la rotation est complétée par Juancho Hernangomez qui apporte de la présence au rebond et sa capacité à tirer au large, et parfois par Trey Lyles qui viendra dépanner quelques minutes sur le poste comme l’a mentionné Mike Malone qui répartira le temps de jeu en fonction des match-ups. De son côté, Will Barton ne reste pas en retrait et continue d’apporter son expérience à ses petits remplaçants, comme l’explique Torrey Craig au Denver Post.

« C’est vraiment malheureux ce qui est arrivé à Will. Mais en même temps, quelqu’un va devoir être capable d’augmenter son niveau de jeu pour compenser. Il est dans un bon état d’esprit, il nous motive, il nous parle et reste le leader qu’il est en nous donnant plein de conseils. »

Cette blessure tombe au pire des moments pour Will Barton. Joueur des Nuggets depuis 2014, il venait enfin de s’imposer dans le cinq majeur au poste d’ailier. Ces dernières années, ses minutes jouées n’ont fait qu’augmenter, son apport au scoring aussi, sans parler de son adresse à 3-points. Barton a su évoluer dans son jeu, pour devenir indispensable à son équipe. Il défend très bien, le vote qu’il a reçu pour intégrer la All-Defensive Team l’année dernière en est la preuve, il peut shooter à 3-points efficacement (37% la saison dernière et 55% sur les deux premiers matchs cette année), et surtout être agressif vers le cercle pour finir en force avec de très gros dunks. Quand un joueur est aussi complet et en plus est un leader naturel du vestiaire, qu’est-ce qu’on doit faire dans les bureaux d’une franchise ? Et bien le prolonger pour une somme plutôt correcte de 54 millions de dollars sur quatre ans avec une player option sur la quatrième année, témoignant de la confiance du front office du Colorado et d’une volonté de s’inscrire dans le projet pour Will Barton, qui ne semble pas avoir eu tort quand on regarde le début de saison de son équipe.

Pour les deux matchs sans l’ancien de la maison, Mike Malone semble avoir trouvé la formule magique pour palier à l’absence de Barton et même pour calmer les ardeurs de KD. Reste à voir quand l’ailier reviendra, et s’il n’a pas perdu sa place de titulaire, gagnée en charbonnant depuis un bon moment dans le Colorado.

Source : denverpost.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top