News NBA

L’architecte de l’attaque en triangle est décédé : l’hommage à Tex Winter est unanime et intergénérationnel

Une craie et un tableau noir, pas besoin de plus quand on s’appelle Tex Winter

Source image : Youtube

Si vous suivez un minimum la NBA, vous êtes tous familiers avec la célèbre attaque en triangle qui n’en finit plus d’être idolâtrée par Phil Jackson. Le 10 octobre 2018, le précurseur de cette formidable tactique offensive est décédé et c’est toute la planète NBA qui rend hommage à Tex Winter.

Au milieu des années 40, Tex Winter, jeune coach universitaire, développe une tactique qui traversera les décennies : l’attaque en triangle. Cette tactique est tellement réfléchie et travaillée que Winter en a même écrit un bouquin intitulé « The Triple-Post Offense« , qui peut devenir votre nouveau livre de chevet si vous êtes à sec. Tex Winter développe cette stratégie pendant ses années de coach universitaire avant d’être appelé, en 1985, pour occuper le poste d’entraîneur adjoint chez les Chicago Bulls. Oui, vous avez fait le lien, c’était bien l’époque où un certain Michael Jordan commençait sa carrière sous les couleurs rouges dans l’Illinois. Tex Winter a alors apporté sa science du basket à l’équipe récupérée par Phil Jackson en 1989, ce dernier appréciant énormément ladite attaque. Deux ans plus tard, les Bulls de Chicago décrochent le titre NBA, le premier d’une série de six sous la tutelle du duo Jackson-Winter qui aura donc fait de Michael Jordan et Scottie Pippen deux des joueurs les plus titrés de l’histoire. Complètement accro à l’attaque en triangle, Phil Jackson, toujours avec l’aide de Tex Winter, l’utilise pour faire gagner les Lakers de Kobe Bryant et Shaquille O’Neal et ainsi détenir un palmarès de 11 titres en 20 ans. Mais sans dénigrer le travail de ce coach d’exception, le mérite revient à Monsieur Tex Winter, précurseur dans l’ombre d’une tactique qu’on ne présente plus.

Tex Winter était adulé dans le monde de la NBA, à tel point que certains ont expressément réclamé son entrée au Hall of Fame, avant qu’il ne soit trop tard. Un véritable coup d’accélérateur a été organisé et a permis à l’ancien assistant des Bulls et des Lakers de faire son entrée dans le plus prestigieux cercle du basket mondial en 2011. Adulé par ses pairs et maintenant pleuré, car Tex Winter s’est éteint à l’âge de 96 ans, recevant, entre autres, un vibrant hommage de Jeanie Buss, dirigeante des Los Angeles Lakers, rapporté par NBC Sports :

« Au nom de l’organisation des Lakers, j’aimerais exprimer notre tristesse en apprenant la mort de Tex Winter. Tex a aidé l’équipe à gagner quatre titres NBA et était un mentor pour beaucoup de nos coachs et de nos joueurs. En plus de ses nombreuses contributions pour le jeu du basket, Tex était un homme fantastique et il nous manquera. Nos pensées et prières vont à la famille Winter. »

Une figure de la NBA s’éteint mais une idée ne meurt jamais. L’attaque en triangle demeurera une tactique offensive d’une complexité à la hauteur de son efficacité, une tactique adulée par Phil Jackson, presque démesurément, jusqu’à son poste de manager pour les New-York Knicks. L’attaque en triangle donne un avantage formidable, celui de pouvoir faire jouer n’importe quel joueur à n’importe quel poste et c’est bien pour cette raison que l’on a souvent vu Michael Jordan ou Kobe Bryant remonter les ballons tels des meneurs de jeu. Jackson n’avait qu’une obsession, mettre en place une attaque en triangle à NYC avec Carmelo Anthony mais le souci de cette tactique, c’est qu’il faut faire des passes et se déplacer. Bref, vous l’avez compris, cette attaque aura permis à un coach de gagner un titre sur deux pendant vingt ans et c’est bien à cause de cette efficacité démoniaque que les équipes ont cherché à la contrer en imposant une chose toute simple : la défense en zone. Et c’est bien là le plus bel hommage qu’on puisse rendre à Tex, c’est d’avoir inventé un système défensif pour tenter de contrer son attaque en triangle, qui a fait cauchemarder plus d’un entraîneur.

L’attaque en triangle aura traversé des générations de tacticiens devant leur succès à Tex Winter qui, armé d’une craie et d’un tableau, aura laissé une sacrée marque dans l’histoire du sport américain. La tactique légendaire sera toujours connue de tous, quoiqu’il arrive. RIP Mister Winter.

1 Comment

1 Comment

  1. RIP

    12 octobre 2018 à 12 h 42 min at 12 h 42 min

    De la part d’un profane de la NBA: merci l’équipe TT pour ce papier. Justes quelques questions:
    – Des équipes actuelles continuent-elles à utiliser ce système?
    – Quelle(s) type(s) d’équipes peuvent utiliser efficacement un tel schéma d’attaque?
    – Quelles ont été les techniques développées pour contrer ce système?

    Un apéro sur le sujet ? 🙂 Oui,oui, je sais j’abuse… avec les 30 previews vous devez être en mode perfusion de café… C’est juste que connaitre ce genre de choses permet de voir les matchs différemment.

    Merci encore.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top