Thunder

Les titulaires des Bucks sur le banc contre OKC, Mike Budenholzer a failli endormir ses adversaires

Russell

Endormir son adversaire pour mieux le terrasser

Source image : NBA League Pass

La pré-saison suit tranquillement son cours. Cette nuit, le Thunder d’OKC accueillait les Bucks de Milwaukee pour une opposition qui sentait la poudre entre la troupe du Greek Freak et celle de Paul George.

Seulement, Mike Budenholzer en a décidé autrement puisque le nouveau coach de Milwaukee a tout simplement laissé sur le banc la totalité de son starting five, comme ça, au calme. Pas de Giannis, pas de Middleton, mais un 5 Brogdon-DiVincenzo-Snell-Wood-Zeller envoyé au feu pour se faire une place dans la rotation des Bucks. De son côté, Billy Donovan n’a pas hésité à titulariser ses joueurs habituels pour continuer à les rôder jusqu’à la reprise et péter en quatre les Warriors mardi soir (pourquoi pas). Dennis Schröder a cette fois-ci été un peu en retrait et a laissé Paul George s’échauffer tranquillement, l’ailier scorant 19 points lors du premier quart-temps, 26 points au total en seulement 18 minutes. Oui, Pidji était chaud et a profité de cette sympathique opposition à la Chesapeake Energy Arena pour répéter ses gammes, avant de se rasseoir sur le banc. Pas le temps de niaiser.

Les joueurs cadres n’ont pas fait long feu sur le parquet, les deux coachs ayant décidé de tester leurs joueurs et leurs systèmes. Du côté de Milwaukee, la patte de Mike Budenholzer se fait déjà ressentir en voyant les Bucks faire circuler le ballon en permanence et trouver les joueurs démarqués. Dans ce système qui risque de mettre Giannis Antetokounmpo dans de meilleures dispositions que l’an dernier (si c’est possible), ce sont les jeunes Malcolm Brogdon et Christian Wood qui ont su tirer leur épingle du jeu. L’intérieur a fini la rencontre avec 19 points et 15 rebonds alors que le ROY 2017 a montré que sa palette offensive sera très précieuse en sortie de banc pour les Bucks, cumulant ainsi 12 points, 3 rebonds, 7 passes, 1 interception et 1 contre. On n’y pense pas assez, mais Brogdon a le talent pour voir son nom figurer dans les prétendants au titre de meilleur sixième homme de la prochaine saison. Côté Thunder, il y a toujours la place laissée vacante par Andre Roberson, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la bataille fait rage. Hamidou Diallo a désormais une grosse longueur d’avance puisque le rookie se paye une feuille de stats bien sympa avec 19 points, 5 rebonds, 4 passes, 1 interception et 1 contre à 50% au tir. Diallo a prouvé qu’en plus de ses qualités athlétiques, son tir à longue distance était fiable et ça devrait évidement beaucoup plaire à Billy Donovan. On soulignera quand même, chauvins comme nous sommes, que Timothée Luwawu-Cabarrot a scoré 10 points et claqué un joli dunk le long de la ligne de la fond. Si si, c’est important de le préciser, même si la beauté de la pré-saison, c’est de voir un two-way contract enfiler une cape et incarner la clutchitude.

Les Bucks et le Thunder, même très remaniés, ont tenu à offrir un joli spectacle cette nuit avec un match défensif et une habileté au tir agréable pour les yeux, sans oublier de nous emmener en prolongation pour deux fois plus de plaisir. Russell Westbrook a tout de même failli s’endormir mais il devrait être beaucoup plus actif mardi soir à Oakland, que ce soit sur le parquet ou sur le banc en survêtement. Sûrement hein.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top