Los Angeles Clippers

Les Clippers sont à un match du sans-faute lors de la pré-saison, Boban président !

Tobias et Boban

Pendant que l’un casse la croûte, l’autre cale un double-double

Source image : NBA League Pass

La nuit dernière, le Staples Center accueillait le match de pré-saison entre les Clippers et les Nuggets. Une opposition permettant à deux formations ayant échoué presque ensemble la saison dernière (dans la course aux Playoffs) de se recroiser et de battre le fer à nouveau.

Si vous étiez sous la couette à 4h30, sachez que les Clippers et les Nuggets ont livré un très beau match nous faisant presque oublier qu’il ne s’agissait que d’un match de préparation. Dans un Staples Center en train de taper la sieste (sans doute fatigué de la dernière finale de conférence), Doc Rivers décide d’utiliser l’ensemble de ses forces, à l’exception de Marcin Gortat et Tobias Harris, restés sur  le banc avec un petit Kinder Bueno pour l’ailier-fort, elle est pas belle la vie ? Denver de son côté aligne un starting five classique mais qui ne jouera que le premier quart-temps, laissant place directement à la second unit qui tiendra la dragée haute aux Clippers. Les deux équipes se rendent coup sur coup pendant l’intégralité de la rencontre dans un match où la balle circule beaucoup, à tel point qu’aucun joueur de L.A ne sort du lot dans le boxscore, c’est le collectif qui s’impose. Spéciale dédicace tout de même à Lou Williams qui n’a pas perdu l’habitude de prendre des shoots hardcore et à Boban Marjanovic qui plante un double-double en 14 minutes de jeu, sous les yeux de son bro Tobias. Côté Nuggets, on a très peu vu les titulaires, Isaiah Thomas s’est fait tout petit sur le banc (admirez le jeu de mots) et Trey Lyles en a profité pour gagner encore plus de crédit auprès de son coach en cumulant 15 points, 10 rebonds et 5 passes à 50% au tir.

Les Clippers vont donc probablement finir la pré-saison invaincus (le dernier match étant contre le Maccabi), pendant laquelle l’équipe a fait preuve de sérieux et bien fait comprendre qu’elle compte s’offrir un spot pour les Playoffs en avril. La franchise ne dispose pas d’un grand nom clinquant, d’un All-Star (en attendant de voir le trade de Jimmy Butler) mais elle dispose d’un roster très profond et extrêmement complet qui regorge de joueurs confirmés à tous les postes. Lors du trade de Blake Griffin à Détroit, les Voiliers avaient récupéré dans le package un Avery Bradley blessé que l’on avait peu vu lors de la fin de saison. L’ancien de Boston, réputé pour sa grosse défense, est revenu avec l’ensemble de ses moyens  et fait un bien fou à son équipe tant en attaque qu’en défense. Entre deux kiss cam gênantes, un passage d’une interview du joueur a été diffusée dans lequel l’arrière affirme qu’avec « Patrick Beverley, défensivement, on sera un des meilleurs backcourts de la Ligue« . Patrick Beverley et Avery Bradley en défense, c’est comme avoir deux Rottweilers aux fesses qui vous lâcheront pas le gras une fois qu’ils ont croqué dedans.

Le match entre deux équipes aux portes des Playoffs l’an dernier a donc été un bras de fer permettant aux coachs de tester la profondeur de leurs bancs. Les Clippers semblent armés cette année et dotés d’un effectif très riche, à défaut d’avoir un nom qui claque. Manque plus qu’un public et un Boban qui tire du parking, et on reverra les Los Angeles Clippers à coup sûr au mois d’avril.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top